Madonna a confirmé sa volonté d'adopter une petite fille originaire du Malawi. La chanteuse américaine a précisé mardi, par le biais d'une porte-parole, qu'elle suivait la procédure normale, alors que certains estiment qu'elle use de sa célébrité pour accélérer le processus.

ASSOCIATED PRESS

La star âgée de 50 ans a également confirmé qu'elle avait emmené David, son fils adoptif de trois ans né au Malawi, dans le pays africain afin de rendre visite à son père biologique Yohane Banda pour la première fois depuis le départ de l'enfant en 2006.

Madonna est arrivée dans le pays d'Afrique australe cette semaine en compagnie de David, de son fils Rocco âgé de 8 ans et de sa fille Lourdes âgée de 12 ans. Elle s'est notamment rendue dans un centre de soins construit par son association caritative mais est également venue au Malawi pour tenter de ramener une autre enfant originaire du pays.

La chanteuse a confirmé dans son communiqué qu'elle tentait d'adopter une petite fille, âgée d'environ quatre ans, qui s'appelle Chifundo «Mercy» James.

La mère de l'enfant âgée de 18 ans est décédée peu après son accouchement hors mariage, selon l'oncle de la fillette John Ngalande. Le père de la petite fille serait vivant mais aurait peu de contacts avec elle.

Mwakusungula, une coalition de plusieurs organisations non gouvernementales, a critiqué la démarche entreprise par Madonna, estimant que l'adoption devait avoir lieu en dernier recours et que les enfants devaient grandir au sein de leur propre famille.

Madonna a divorcé l'an dernier du réalisateur Guy Ritchie.