(Los Angeles) La 73e cérémonie des prix Emmy, qui se déroulait devant public contrairement à l’an dernier, a récompensé dimanche la plupart des favoris. La délicieuse comédie sportive Ted Lasso, citée 20 fois, a remporté le prix de la meilleure série humoristique. La très populaire minisérie de Netflix, The Queen’s Gambit, nommée 18 fois, a reçu le prix de la meilleure minisérie ou téléfilm. Et pour la première fois, l’excellente série The Crown, 24 fois finaliste, a remporté le prestigieux prix de la meilleure série dramatique.

Marc Cassivi
Marc Cassivi La Presse

The Crown enfin couronnée

PHOTO ASSOCIATED PRESS

Josh O’Connor

Pour la première fois, à sa quatrième saison – autour du mariage difficile du prince Charles et de Lady Diana –, le joyau de Netflix The Crown a remporté les grands honneurs de la meilleure série dramatique. « Nous allons faire la fête ! », a déclaré Peter Morgan, qui a aussi reçu le prix du meilleur scénariste d’une série dramatique, en direct d’une salle de réception de Londres qui avait des airs de fête privée pour The Crown. Plusieurs interprètes de la série ont remporté les honneurs dans leurs catégories respectives : Olivia Colman (la reine Élisabeth II), Josh O’Connor (le prince Charles), Tobias Menzies (le prince Philip), et même Gillian Anderson, un peu caricaturale dans son interprétation de Margaret Thatcher. « J’ai hâte de découvrir la suite », a dit Olivia Colman. Nous aussi.

Ted Lasso, champion censuré

PHOTO MARIO ANZUONI, REUTERS

Brett Goldstein et Hannah Waddingham

Première lauréate de la soirée, Hannah Waddingham a donné le ton festif à la soirée en recevant le prix de la meilleure actrice de soutien dans une série comique pour son rôle de Rebecca Welton, propriétaire récalcitrante d’un club de soccer anglais dans la délicieuse série d’Apple TV+ Ted Lasso. Elle ne cessait de crier en remerciant ses camarades de jeu Juno Temple, aussi finalistes, et Jason Sudeikis, l’âme de la série. Je me suis demandé si un problème technique m’avait fait rater quelques secondes de son discours. Brett Goldstein, qui a remporté dans la foulée le prix du meilleur acteur de soutien pour son rôle de l’attachant bourru Roy Kent, a élucidé le mystère. « On m’a spécifiquement demandé de ne pas sacrer ! » On n’a rien entendu ni du début ni de la fin de ses remerciements, puisque le tiers de ce qu’il a dit a été censuré…

Un animateur prudent

PHOTO CHRIS PIZZELLO, ASSOCIATED PRESS

Cedric The Entertainer

Cedric The Entertainer, qui prenait le relais de Jimmy Kimmel, a joué de prudence à l’animation, avec un humour bon enfant, loin des remarques cinglantes d’un Ricky Gervais à la tête des Golden Globes (auquel le gala des Emmy faisait penser surtout pour la disposition de ses tables et son décor intimiste). L’animateur avait du reste déclaré la semaine dernière qu’il est difficile de faire de l’humour aujourd’hui sans vexer qui que ce soit. Il n’a pas pris de risque. Il est arrivé sur scène en chantant, alors que des invités comme LL Cool J et Rita Wilson assuraient les chœurs. Et il a livré des blagues convenues, comme celle-ci : « J’ai été vacciné. Je n’ai pas eu de réaction comme l’ami du cousin de Nicki Minaj ! » Bon à savoir.

L’hommage à Debbie Allen

PHOTO ASSOCIATED PRESS

Debbie Allen

« Je tremble de gratitude, a déclaré Debbie Allen, en recevant le Prix du gouverneur. Ça prenait parfois du courage pour être la seule femme dans la salle. » Comédienne, danseuse, chorégraphe, réalisatrice, productrice, Debbie Allen n’a pas pu être admise à l’école de ballet de Houston, au début des années 1960, en raison de la couleur de sa peau. L’inoubliable professeure de musique de Fame a défoncé bien des portes depuis, réalisant et produisant quantité d’émissions de télé, du Cosby Show (mettant en vedette sa sœur Phylicia Rashad) à Grey’s Anatomy. Dans le discours le plus politique de la soirée, elle a dédié son prix hommage aux femmes du monde entier, « du Texas à l’Afghanistan », leur souhaitant de pouvoir un jour « saisir leur pouvoir ».

Ovation pour la reine Kate

PHOTO MARIO ANZUONI, REUTERS

Kate Winslet

« Merci d’avoir créé ce personnage de mère au mitan de la vie, imparfaite, pleine de défauts, qui a inspiré tant de gens, tout en leur donnant un sujet de discussion autre qu’une pandémie mondiale », a déclaré la brillante Kate Winslet en remportant le prix de la meilleure actrice dans une minisérie ou un téléfilm pour son rôle de détective dans la série policière de HBO Mare of Easttown. Accueillie par une ovation debout, elle a félicité les actrices de cette catégorie très relevée, qui comptait Anya Taylor-Joy (The Queen’s Gambit), Elizabeth Olsen (WandaVision), Cynthia Erivo (Genius : Aretha) et Michaela Coel, qui a par ailleurs remporté un prix de scénarisation pour I May Destroy You.