Après avoir jeté un nouvel éclairage sur les meurtres non résolus des adolescents Diane Déry et Mario Corbeil, en 1975, l’équipe derrière la série documentaire à succès Le dernier soir récidive avec La Traque, intrigue policière entourant les méfaits du meurtrier Septimus Neverson, commis à Montréal entre 2006 et 2009.

Pierre-Marc Durivage Pierre-Marc Durivage
La Presse

C’est le chroniqueur de La Presse Patrick Lagacé qui sera à la barre de cette série de cinq épisodes produite par Guillaume Lespérance et réalisée par André Saint-Pierre. L’équipe analysera ainsi pourquoi il aura fallu 10 ans pour coincer l’homme qui s’introduisait dans les résidences à la tombée de la nuit avant de menacer les résidants à la pointe d’un revolver. C’est finalement en janvier 2020 que Neverson sera reconnu coupable des 54 chefs d’accusation qui pesaient sur lui et condamné à la prison à perpétuité.

En tout, l’homme arrêté à Trinité-et-Tobago a commis 13 invasions de domicile, un meurtre, trois tentatives de meurtre et une prise d’otage, en plus de laisser des dizaines de familles traumatisées. Dans la série qui sera diffusée à la télé de Radio-Canada en 2021-2022, Patrick Lagacé souhaite justement donner une voix aux victimes pour savoir comment elles ont réussi à reconstruire leur vie.

Le journaliste braquera aussi les projecteurs sur le travail inlassable des policiers qui ont traqué le parcours atypique de ce criminel endurci, en plus de faire la lumière sur plusieurs aspects de cette histoire qui sont, jusqu’à ce jour, restés dans l’ombre.