Une semaine après avoir annulé sa présence sur le plateau de Tout le monde en parle, Mamadi III Fara Camara s’est courageusement présenté devant les caméras, dimanche soir. Disculpé après avoir été accusé à tort d’avoir agressé un policier, l’homme est toujours sous le choc de son arrestation. Durant toute l’entrevue, on pouvait saisir toute la fragilité d’un être brisé.

Publié le 15 févr. 2021
Richard Therrien Le Soleil

Le fameux soir du 28 janvier, M. Camara a d’abord reçu une contravention parce qu’il utilisait son téléphone au volant. « Je n’étais pas au téléphone », dit-il pourtant. Comme son client ne pouvait le faire, son avocate Virginie Dufresne-Lemire a raconté que les policiers l’ont sorti par la fenêtre de sa voiture et que l’un d’entre eux a posé son pied sur sa tête pour l’immobiliser. « Est-ce qu’un citoyen dans Westmount aurait eu le même type de traitement dans sa maison ? […] Pourquoi il y a une différence de traitement avec M. Camara ? », demande le documentariste et militant Will Prosper, très pertinent durant toute la soirée.

> La suite sur le site du Soleil