Semaine difficile pour l’alliance des pennes, qui a été plongée dans l’eau chaude (LOL !) à Big Brother Célébrités sur la chaîne Noovo. Dure semaine aussi pour la dent – pas très dure – de Marie-Chantal Toupin, qui a cassé sous le poids d’un tout petit bonbon.

Hugo Dumas Hugo Dumas
La Presse

Au moins, Marie-Chantal Toupin « a eu la luxure de partir en limousine » pour la clinique dentaire. Luxe, luxure, bah, on ne s’obstinera pas pour deux lettres, hein ? C’est non négociable.

Il y a également Kevin Lapierre, qui a « feigné la surprise » quand le patron Emmanuel Auger l’a mis en danger mardi. On se serait cru à la nuit de la poésie. Ou dans le sketch de Génies en herbe de RBO.

PHOTO FOURNIE PAR NOOVO

L’animatrice de Big Brother, Marie-Mai, et Laurence Bareil, dernière candidate évincée de la maison

De retour au manoir de L’Île-Bizard, la patronne des pennes, Laurence Bareil, qui rêve sûrement à des tactiques de jeu comme l’héroïne de The Queen’s Gambit, a été sortie « al dente » de la maison par un vote peu serré. Rita Baga, Maxime Landry, Varda Étienne et Richardson Zéphir ont tenté de sauver la reine du shopping, mais l’alliance « des gens qui s’adonnent bien ensemble et qui votent de la même façon » l’a évincée.

Pour paraphraser Maxime Landry, c’est une portion importante des pennes qui a ainsi été engloutie. Figure dominante, Laurence Bareil n’a jamais soupçonné que François Lambert lui jouait dans le dos, et c’est ce qui a fait déborder sa marmite. Surcuits, les pennes ont collé au fond.

La répartition des votes (7 contre 4) a permis à Varda Étienne d’identifier les deux traîtres dans le manoir : l’ancien dragon tressé et la boxeuse Kim Clavel. Attention, ici : Varda a officiellement activé son mode « bitch » et ceux qui l’ont trahie vont en payer le prix. Kim Clavel, qui a planté un poignard dans le dos de Laurence, semblait avoir très peur des humeurs de la diva. Avec raison.

Maintenant, les filles de Big Brother Célébrités doivent se secouer si elles souhaitent gagner les 100 000 $. Deux participantes ont déjà été éliminées en deux semaines, et la partie est contrôlée par deux gars, soit Jean-Thomas Jobin et François Lambert.

C’est sans doute un hasard, mais l’alliance minoritaire de l’émission, celle des pennes, réunit justement toutes les minorités de Big Brother Célébrités. Ça serait dommage que le groupe dominant écarte tous les pennes les uns après les autres.

Encore cette semaine, les descriptions humoristiques accolées aux participants de la téléréalité de Noovo, en bas d’écran, ont été remplies d’esprit. Du genre : Claude Bégin le mime ambigu, Kim Clavel la boxeuse émotive, Laurence Bareil la penne peinée, François Lambert l’entrepreneur échevelé ou Marie-Chantal Toupin « l’estic de bonne leader ».

En quelques mots judicieusement choisis, ces sous-titres établissent une complicité amusante avec le téléspectateur. La production pense la même chose que nous en visionnant les épisodes. Et elle nous envoie ces sympathiques clins d’œil. C’est très bien exécuté.

En terminant, un message aux joueurs. On dit Big Brother et non Big Brothers avec un « S ». Oui, c’est à toi que ce commentaire s’adresse, Emmanuel Auger, alias (feu) Christian Phaneuf de District 31. Bye.

Du côté de Star Académie

Le corps professoral a sélectionné dimanche soir les 20 jeunes qui fouleront la scène du premier gala dominical, prévu le 14 février à 19 h sur les ondes de TVA.

Nous avons aussi entendu une maquette du nouvel hymne du télé-crochet, Maintenant et partout, composé par Jérôme 50, Hubert Lenoir et son frère Julien Chiasson. Très accrocheur comme thème. Ça rentre immédiatement dans la tête et ça y reste. C’est bon signe.

En visionnant ce deuxième et dernier épisode du camp de sélection de Star Académie, un prof s’est nettement démarqué : Gregory Charles. On aurait juré que c’était lui le directeur de l’école, et non Lara Fabian, tellement ses interventions ont été pertinentes.

Par contre, la quantité de larmes versées pendant ces pré-auditions était intense. En restera-t-il pour le grand concours ? On se le demande, seigneur.

PHOTO FOURNIE PAR TVA

Zara Sargsyan, 16 ans, est la plus jeune candidate de la cuvée 2021 de Star Académie.

La cuvée 2021 de Star Académie est très jeune. La plus jeune, Zara Sargsyan, n’a que 16 ans. On sent que TVA a misé sur la jeunesse, oui, mais également sur la diversité, avec des candidats de différentes origines.

La fille de Luce Dufault, Lunou Zucchini, 25 ans, a été recrutée, tout comme Annabel Oreste, 19 ans, qui a fait La voix en 2017. En fait, les artistes qui se sont démarqués la semaine dernière ont presque tous été choisis, dont Charles Kamoun, William Cloutier (de Mixmania 3), Olivier Faubert, Meghan Oak, Dashny Jules, Guillaume Lafond, Shayan Heidari et Sofia Duhaime. C’était assez facile de les repérer.

Pour ceux qui aiment Star Académie, c’est le dimanche 31 janvier à 19 h que TVA diffusera l’épisode spécial de Sans rancune mettant en vedette 25 anciens académiciens. Je m’étais trompé de date et d’heure (on lâche pas, Hugo !) dans ma chronique de samedi.