(Montréal) Des émissions de télévision quotidiennes à Télé-Québec et un site internet seront proposés dès la semaine prochaine aux élèves de la province pour pallier un tant soit peu la fermeture des classes, qui se prolongera au moins jusqu’au début du mois prochain.

Marie-Eve Morasse Marie-Eve Morasse
La Presse

Tel qu’annoncé il y a quelques semaines par le ministère de l’Éducation, Télé-Québec mettra en ondes des émissions conçues spécialement pour les élèves privés d’école depuis maintenant trois semaines. Elles seront diffusées du lundi au vendredi.

Au préscolaire, par exemple, les enfants auront droit trois fois par jour (à 7 h 29, 8 h 54 et 17 h 27) à une courte capsule appelée Moments doux avec Passe-Partout, qui sera animée par la comédienne Élodie Grenier.

Les élèves du primaire pourront quant à eux ouvrir leur téléviseur à 10 h 30 pour regarder L’école à la maison, une émission au cours de laquelle les animateurs Pascal Morrissette et Anaïs Favron recevront des enseignants qui aborderont des notions qui auraient autrement été vues en classe.

C’est à 15 h 30 que Catherine Brunet et Pier-Luc Funk s’adresseront aux élèves du secondaire avec à leurs côtés des enseignants.

« On arrive avec du contenu pédagogique qui vient renforcer les connaissances et garder bien allumée la soif d’apprendre des jeunes, satisfaire leur curiosité, dit en entrevue le ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, Jean-François Roberge. C’est sûr que les contenus vont toucher les matières qu’ils ont vues, donc ça va renforcer les connaissances qu’ils ont déjà. Des fois, ce sera des contenus qu’ils n’ont pas vus, parce qu’on couvre tout le primaire et tout le secondaire. »

Un site internet a aussi été conçu par Télé-Québec et des émissions en direct y seront diffusées, de même que des contenus pouvant servir aux parents et aux élèves.

Le ministre de l’Éducation estime qu’avec les appels que font les enseignants à leurs élèves, le site internet École ouverte mis en ligne la semaine dernière et les « trousses pédagogiques » qui seront bientôt envoyées aux élèves de la province, son ministère « passe en 5e vitesse ».

« On est dans un suivi qui est très important. Je pense que dès cette semaine, le fameux fossé dont plusieurs ont parlé entre le privé et le public va quasiment s’être résorbé à 100 %  », dit le ministre Roberge.