(New York) La chaîne câblée américaine HBO a commandé au réalisateur français Olivier Assayas une minisérie inspirée de son film Irma Vep (1996), avec la comédienne suédoise oscarisée Alicia Vikander dans le rôle-titre.

Agence France-Presse

Succès critique, mais peu soutenu par le public, le long métrage du metteur en scène français racontait l’histoire du tournage, en France, du remake d’un volet du film muet Les vampires (1915).

La comédienne hongkongaise Maggie Cheung y jouait son propre rôle, vedette du cinéma asiatique grand public propulsée dans un projet d’arts et d’essai, piloté par un réalisateur fantasque et névrosé (Jean-Pierre Léaud).

Sollicité par l’AFP, HBO n’a pas communiqué le nombre d’épisodes ou la date de sortie prévue pour cette minisérie, dont Olivier Assayas sera aussi le producteur exécutif.

Olivier Assayas (65 ans) est depuis longtemps un réalisateur apprécié à l’étranger. Il a déjà tourné des films en anglais, comme Boarding Gate (2007) ou Cuban Network (2019).

En 2016, il a reçu le prix de la mise en scène au Festival de Cannes pour Personal Shopper, avec en tête d’affiche l’actrice américaine Kristen Stewart.

CAPTURE D’ÉCRAN

Pour succéder à Maggie Cheung, la production a choisi Alicia Vikander (32 ans), qui a reçu l’Oscar du meilleur second rôle féminin en 2016 pour The Danish Girl.

Pour succéder à Maggie Cheung, la production a choisi Alicia Vikander (32 ans), qui a reçu l’Oscar du meilleur second rôle féminin en 2016 pour The Danish Girl.

La comédienne suédoise sera co-productrice exécutive du projet, qui sera diffusé sur la chaîne câblée HBO, mais aussi sur la nouvelle plateforme vidéo en ligne HBO Max.

La société américaine indépendante à succès A24 (Moonlight, Lady BirdMidsommar) sera à la production.

« Olivier est un maître quand il s’agit de raconter des histoires uniques, à la fois dramatiques et pleines de légèreté », a déclaré Francesca Orsi, vice-présidente directrice des programmes de HBO, cité dans un communiqué.

Alicia Vikander incarnera le personnage de Mira, une actrice américaine célèbre en quête d’ailleurs, qui se rend en France pour tourner, comme dans le film, un remake des Vampires.

Sur fond de thriller, Mira marche à la frontière entre la réalité et la fiction, de l’art et de la vie réelle.

« C’est une comédie qui va essayer d’incarner l’air du temps, de la même façon que le film original l’avait fait », a expliqué Olivier Assayas, cité dans le communiqué, « dans un monde très différent, une époque différente, qui paraît à des années-lumière ».