Jonathan Roberge venait d’apprendre toute une nouvelle durant la semaine : il n’y a plus de trace de cancer du cerveau chez son fils de 10 ans, Xavier, après des mois intenses d’inquiétude. L’annonce a donné lieu à un moment très émouvant, dimanche soir à Tout le monde en parle, où il a beaucoup été question de l’enfance, à l’aube d’un possible retour en classe. En cette période de mauvaises nouvelles, celle-là prenait une dimension hautement symbolique.

Richard Therrien
Le Soleil

« Je me sentais mal de venir ici, dire aux gens qu’on a besoin de 50 000 donateurs, pendant que tout le monde en arrache », a avoué Jonathan Roberge, très reconnaissant à l’endroit de la Fondation CHU Sainte-Justine. « C’est un petit miraculé, mon fils », affirme l’auteur de Fiston et Papa, qui a consenti à ce que la masse retirée du cerveau de Xavier, grosse comme un avocat, soit disséquée et serve à la recherche. L’humoriste a réécrit la fin de son spectacle, après tout ce qu’il a vécu. « Son sens de l’humour nous a sauvés », a-t-il dit à propos de Xavier, qui a blagué durant tout le processus des traitements.

>>> Lisez la suite de l’article sur le site du Soleil