L’avant-dernier épisode d’Alerte Amber s’est littéralement conclu sur un bang, lundi soir, à TVA.

Hugo Dumas Hugo Dumas
La Presse

Derrière le célèbre chalet Colibri du lac Lord, Logan (Lévi Doré) se sauvait dans les bois avec le bandit à bretelles Jimmy Barbeau (Mathieu Baron) à ses trousses. Puis, un coup de feu a retenti. Jasmine (Marie-Ève Beauregard), propriétaire de la voiture immatriculée JazzMe2, a cessé de courir et de respirer. Mais qui a reçu la balle ? Et est-ce une blessure fatale ?

Le générique de fin a commencé à défiler, puis TVA a inséré l’aperçu de l’épisode de la semaine prochaine, qui révélait les réponses, sans avertissement. Pas fort comme tactique de marketing. La même bourde a été commise pendant L’échappée, il y a deux semaines. Quelqu’un au service des autopromotions de TVA dort au gaz ou se magasine un 4 % bien mérité.

PHOTO FOURNIE PAR TVA

Madeleine Péloquin dans Alerte Amber

Pour ceux qui accumulent du retard dans l’écoute de cette télésérie stressante, l’alerte au divulgâcheur hurle plus fort que la deuxième alerte Amber déclenchée par la capitaine Duquette (Sophie Prégent).

Donc, c’est Logan qui a été visé à l’abdomen. L’ado aux idées noires n’a pas péri, mais est dans un état critique. C’est dommage d’ainsi bousiller le plaisir de plus de 1,5 million de téléspectateurs, à moins d’une semaine de la diffusion de la grande finale.

Recrue vedette de la rentrée automnale, Alerte Amber a connu plusieurs hauts et quelques bas. La première phase a été confuse. Avec ses écritures criardes, sa musique angoissante et son montage saccadé, la télésérie de TVA se présentait comme un (faux) thriller où chacune des secondes comptait.

La suite, plus réussie, a plongé dans le drame intime de la famille Charbonneau, et c’est devenu encore plus accrocheur. Alerte Amber a maintenu ce degré de tension jusqu’aux épisodes de la magnifique maison de campagne, que Logan et son jeune frère autiste Éliot (Élijah Patrice-Baudelot) ont squattée.

Il y a eu du mou dans cette portion. Un « chalet » de cette valeur qui ne possède pas de système d’alarme ? Voyons donc. Les deux frères Charbonneau ont de nouveau repris leur cavale, et l’intrigue piétinait.

Mais encore une fois, le vent a tourné. Éliot a retrouvé ses parents, tandis que Jasmine, Logan et Jimmy ont amorcé un road trip inquiétant.

Bien hâte, malgré le divulgâchage, de connaître le dénouement d’Alerte Amber. J’ai sollicité une entrevue avec l’auteure Julie Hivon pour en discuter, mais l’entretien m’a été refusé. Dommage pour TVA, qui se prive d’une tribune très populaire.

Automutilation, suicide, détresse, dépression, violence et alcoolisme, Alerte Amber a abordé des sujets graves, qui ont permis à plusieurs acteurs de briller. Je pense à Madeleine Péloquin et Vincent Leclerc, qui ont été bouleversants dans leurs rôles de parents imparfaits. Lévi Doré (Logan) et Marie-Ève Beauregard (Jasmine) ont été les révélations de cette série réalisée par un ancien de L’heure bleue, Stéphan Beaudoin.

Tout ça pour ça ?

PHOTO YAN TURCOTTE, FOURNIE PAR ICI RADIO-CANADA

Marina Orsini dans Une autre histoire

Lentement, les deux familles d’Anémone (Marina Orsini) se rapprochent dans Une autre histoire à Radio-Canada. On peut espérer une rencontre entre les Blanchette et les Romero d’ici 2022-2023. OK, mauvaise blague.

Anémone a mis le petit doigt dans l’engrenage en visitant son ancien appartement, aujourd’hui occupé par sa fille aînée Caroline (Debbie Lynch-White). Mais depuis, plus rien. Insérez ici une narration poétique de Marina Orsini sur son incapacité à affronter ce passé si douloureux.

Les trois enfants de Ronald Blanchette (Vincent Graton) restent à Laval. Et les trois enfants de Claudio Romero (Manuel Tadros) ne quittent pas Belleville.

Parlant de (feu) Claudio, la croqueuse d’hommes Sophie Deschamps (Nathalie Coupal) a avoué lundi à Anénome qu’elle n’avait finalement pas entretenu de relation extraconjugale avec son mari. Sophie a tout inventé : le médaillon, les vêtements, tout. Sérieusement ? Tout ça, pour ça, un banal mensonge qui a torturé le personnage principal pendant des mois ? Déception.

Du côté positif, j’aime beaucoup le personnage de la serveuse Karla Romero, campée par Marilou Morin. Elle est crédible, touchante, vraie et attachante. La propriétaire d’Amora, Maryse (Marie-Laurence Moreau), dégage aussi cette énergie bienveillante.

Lundi soir, Une autre histoire a intéressé 626 000 téléspectateurs, contre 1 107 000 qui ont opté pour L’échappée à TVA. District 31 demeure au sommet avec ses 1 478 000 d’accros.

La scène où Nancy Riopelle (excellente Geneviève Schmidt) a de nouveau explosé devant son avocat, Me Pierre Sigouin (Richard Robitaille), a été savoureuse.

Vous êtes plusieurs à me dire que vous n’en pouvez plus des frasques de la Riopelle. Honnêtement, son interprète est tellement bonne que j’espère boire mon café instantané avec elle jusqu’à Noël !