Les nostalgiques du temps où le Canadien les gagnait toutes avaient sûrement un grand sourire, dimanche soir, en revoyant Ken Dryden leur raconter ces belles années. Ce Tout le monde en parle intéressant d’un bout à l’autre a aussi permis à Maripier Morin de répondre aux critiques, sévères à son endroit, et à Bleu Jeans Bleu de nous remettre Coton ouaté dans la tête pour toute la semaine.

Richard Therrien
Le Soleil

Grand monsieur que ce Ken Dryden — il mesure six pieds quatre pouces —, accueilli en héros, à juste titre. Il a été bien peu question de la biographie Scotty : une vie de hockey d’exception, dont il est l’auteur, mais surtout de lui-même dans cette entrevue qu’il a accordée presque uniquement en français. Pour Dryden, Scotty Bowman n’est rien de moins que le meilleur entraîneur de l’histoire du hockey. Son autre livre, intitulé Le match, publié en 1983, est encore considéré par plusieurs comme le meilleur ouvrage jamais écrit sur notre sport national. M. Dryden arrivait accompagné de son fameux masque de gardien de but, qui est entré dans la légende, portant encore les marques des grandes années. Il a refusé qu’il soit exposé au Temple de la renommée à Toronto, préférant le garder précieusement dans une boîte au sous-sol. La carte du fou du roi : « Avec vos multiples carrières, on peut dire que si Ken Dryden arrêtait tout, il n’y a vraiment rien pour arrêter Ken Dryden ! »

> La suite sur le site du Soleil : https://www.lesoleil.com/arts/richard-therrien/tlmep-ce-grand-monsieur-du-hockey-0b4c7c92b126cb226efe0f3564fdd1c0