Source ID:; App Source:

Rising Star veut donner le «pouvoir» au téléspectateur

La nouvelle téléréalité de M6 Rising Star, programme phare très... (Photo: Keshet)

Agrandir

Photo: Keshet

Marie Giffard
Agence France-Presse
Paris

La nouvelle téléréalité de M6 Rising Star, programme phare très attendu de la rentrée de la chaîne, se veut une émission ultra-connectée, lancée en partenariat avec les réseaux Facebook et Instagram, permettant aux téléspectateurs de sélectionner ou d'éliminer un artiste pendant sa prestation.

«Si vous avez toujours rêvé d'avoir le pouvoir d'un jury dans une émission de chant, cette émission est pour vous», lance mercredi Florence Duhayot, directrice générale de Studio 89, qui produit l'émission, lors d'une conférence de presse de présentation.

Présenté par Guillaume Pley et Faustine Bollaert, Rising Star donne deux minutes aux artistes pour convaincre les téléspectateurs en direct: le candidat sur scène chante derrière un mur-écran de cinq mètres de haut et de 18 mètres de large, qui le sépare du public.

Via leur téléphone intelligent ou leur tablette, les téléspectateurs peuvent voter sur l'application gratuite 6play, «oui» (l'individu reste) ou «non» (éliminé). Chaque votant voit sa photo de profil Facebook apparaître sur le mur digital.

Lorsque les artistes atteignent 70% de votes positifs, le mur se lève et l'artiste est sélectionné pour l'étape suivante. Ceux qui n'y parviennent pas sont éliminés.

Le jury - les chanteurs David Hallyday et Cali, Morgan Serrano, directeur des programmes de NRJ, et la productrice Cathy Guetta, ex-compagne du DJ David Guetta - dispose de 28% des voix (7% pour chaque membre); ce qui ne suffit pas à faire basculer le vote, souligne M6.

Les téléspectateurs découvriront le 15 septembre au cours d'une émission de 10 minutes le principe du mur, le jury et le studio à la Cité du cinéma de Luc Besson où auront lieu les auditions.

Partenariat avec Facebook

«Nous voulions inventer une nouvelle manière de regarder la télévision», déclare Bibiane Godfroy, la directrice générale des programmes de M6.

Jouant sur la carte du plébiscite - «Le mur, c'est vous, c'est nous, c'est tous les Français» -, M6 a négocié un partenariat avec Facebook et Instagram.

«C'est la première fois qu'on est à ce degré de collaboration avec une émission de télévision», a dit à l'AFP Laurent Solly, le directeur général de Facebook France.

Le réseau social, qui compte 28 millions d'utilisateurs en France, précise qu'il aide «M6 à promouvoir la communication sur Facebook de Rising Star, et à appeler les gens à télécharger l'application, optimiser le nombre de partages». En bref, Facebook optimise la visibilité de l'émission sur le réseau social.

«L'objectif pour Facebook, c'est de montrer que la plateforme est l'outil majoritaire des interactions entre les émissions de télé et les Français, et montrer sa position de leader dans la social TV», poursuit Laurent Solly.

La plateforme qui cherche visiblement à s'affirmer face à Twitter, réseau social concurrent dans les commentaires d'émissions, mise sur la durée de ses publications, moins «fugaces» que sur l'oiseau bleu.

«Une marque comme Rising Star ne peut pas vivre que pendant un prime, elle doit vivre avant et continuer après: sur Facebook, les interactions ont lieu avant, pendant, après», a expliqué à l'AFP Laurent Solly.

Un partenariat exclusif revendiqué par M6, qui, du coup, ne mettra pas à l'écran les tweets, comme c'est souvent le cas dans les émissions de téléréalité, et les affichera seulement sur l'application 6play, téléchargée par 15 millions d'utilisateurs.

«Facebook a beaucoup plus de pénétration et est moins segmenté que Twitter», justifie Thomas Follin, directeur général adjoint de M6 web. Interrogé sur une éventuelle monétisation des données personnelles, le responsable a estimé qu'il s'agissait surtout pour l'annonceur d'être «associé à un dispositif extrêmement moderne».

Face au succès de The Voice sur TF1, M6 parie sur Rising Star pour redresser son audience, passées en-dessous des 10% de part d'audience. Le programme créé en Israël, où il a réalisé en moyenne 48% de part d'audience, a été vendu à une quarantaine de pays.




la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer