Source ID:; App Source:

Emmys: l'apparition de Sofia Vergara jugée sexiste

Durant la 66e cérémonie de remise des Oscars... (Photo: Reuters)

Agrandir

Durant la 66e cérémonie de remise des Oscars de la télévision lundi soir à Los Angeles, l'actrice colombienne s'est hissée sur une petite scène tournante, prenant la pose comme un mannequin, tandis que le président de l'Académie des arts et sciences de la télévision américaine, Bruce Rosenblum, se livrait à un discours très académique.

Photo: Reuters

Agence France-Presse
Los Angeles

L'actrice Sofia Vergara a remporté le prix du plus grand flop de la cérémonie de remise des Emmys: son apparition, dans une robe blanche moulante, sur un piédestal tournant, nourrissait une vague d'indignation de spectateurs qui ont dénoncé le sexisme de la télévision.

Durant la 66e cérémonie de remise des Oscars de la télévision lundi soir à Los Angeles, l'actrice colombienne s'est hissée sur une petite scène tournante, prenant la pose comme un mannequin, tandis que le président de l'Académie des arts et sciences de la télévision américaine se livrait à un discours très académique.

«Nous assurons notre succès en offrant toujours du captivant au spectateur», a discouru Bruce Rosenblum pendant que la vedette de la comédie Modern Family se déhanchait et dévoilait ses formes avantageuses en tournant sur elle-même.

Une scène qui détonnait dans une cérémonie qui devait célébrer l'âge d'or des femmes dans les séries.

«Quelle époque merveilleuse pour les femmes à la télévision», s'était exclamé Julianna Margulies, qui venait de décrocher le trophée de meilleure actrice pour son interprétation dans The Good Wife.

«Beurk!», a lancé mardi Sarah Larson, la critique télévision du New Yorker décrivant une cérémonie «nombriliste» et «obséquieuse» dans un article remettant en cause la légitimité même d'un tel programme diffusé un lundi soir, tard et «largement dominé par des hommes blancs».

«Un inquiétant tournant», s'est indigné le Huffington Post. «On l'a littéralement traitée comme une femme-objet», a estimé le magazine Jezebel; «Le moment bizarre des Emmys où Sofia Vergara est devenue un objet», a encore titré la revue américaine Salon, dénonçant le sexisme encore omniprésent.

«J'en ai fini avec cette émission», a déclaré Roxane Bey, une spectatrice sur Twitter. «Ce moment avec Sofia Vergara, c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase». «Dégoûtant», a lâché Manda Ruth, une autre utilisatrice de Twitter. «C'est hallucinant d'utiliser Sofia Vergara comme une statue humaine pour se rincer l'oeil», a encore dit NoToFeminism.

La mise en scène est intervenue juste après que l'humoriste Stephen Colbert qui recevait le prix du meilleur programme de variété humoristique, eut remercié, tout en s'excusant, l'unique femme de son équipe d'auteurs.

Interpellée après l'émission sur l'aspect sexiste et dégradant de cette mise en scène, l'actrice la mieux payée du paysage télévisuel a jugé que la polémique était «ridicule»: «C'est tout à fait le contraire (du sexisme)! Cela veut dire que quelqu'un peut être drôle et sexy en même temps et faire preuve d'autodérision».




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer