Le jeune guitariste au visage d'ange Phillip Phillips a remporté la onzième saison du concours télévisé américain de la chanson American Idol, qui a décroché pour cette finale des records d'audience et recueilli quelque 132 millions de votes.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«À tous les fans où que vous soyez, merci à tous d'avoir voté pour nous!», avait lancé le jeune homme de 21 ans, originaire de l'État de Géorgie, juste avant que le présentateur Ryan Seacrest n'annonce le résultat de la finale d'American Idol mercredi soir, à l'issue de deux heures d'antenne.

L'autre candidat en lice était Jessica Sanchez, 16 ans, du sud de la Californie, aux racines philippine et hispanique, dont les espoirs ont été minés, selon les critiques, par une prestation plutôt médiocre lors du vote de présélection mardi.

Cette onzième saison s'est achevée par une interprétation, par Phillip Phillips, de son tout premier succès Home. Mais, porté par l'émotion, le gagnant n'a pu terminer sa chanson, allant se jeter dans les bras de sa famille sous une pluie de confettis.

Pour la finale, les deux candidats ont eu le privilège de se produire sur les planches du Nokia Theater de Los Angeles, aux côtés d'une panoplie de stars, de Neil Diamond à Rihanna. Deux célèbres juges du concours, la chanteuse Jennifer Lopez et Steve Tyler du groupe Aerosmith, ont également offert au public une prestation.

Malgré des audiences en recul ces dernières années, American Idol continue d'être l'une des émissions les plus regardées de la télévision américaine et du pain bénit pour les annonceurs du pays.