Des membres du conseil municipal de Detroit craignent que le contenu d'une nouvelle série dramatique ne vienne renforcer certains stéréotypes associés au crime dans cette ville américaine.

ASSOCIATED PRESS

Les conseillers souhaitent donc inviter les producteurs de Detroit 1-8-7 à assister à une réunion, mardi.

Tournée à Detroit, la série doit prendre l'antenne en septembre et met en scène une équipe de production documentaire qui suit les enquêteurs aux homicides de la ville.

Le «1-8-7» du titre fait référence à l'ancien code de la police californienne pour les homicides.

Plus de 700 personnes avaient été tuées à Detroit en 1974, donnant à l'endroit le surnom de «Murder City» (ville du meurtre). Le taux d'homicide de Detroit se situe encore parmi les plus élevés aux États-Unis.

Les allégements fiscaux offerts au Michigan attirent plusieurs cinéastes dans l'État et dans la ville de Detroit.

Le bureau du maire Dave Bing a indiqué qu'il n'était pas réaliste pour la ville de tenter de gérer le processus créatif des productions tournées à Detroit.