Patrick Huard et Véronique Cloutier ont été les grands gagnants du 25e Gala Artis, qui récompensait dimanche les chouchous de la télévision québécoise, en remportant les deux trophées les plus prestigieux de la soirée, soit ceux de personnalité masculine et féminine de l'année.

Annie Mathieu LA PRESSE CANADIENNE

Le lauréat a tenu à remercier sa mère. «Si je fais le métier que je fais aujourd'hui, c'est grâce à toi. Aujourd'hui, les gens te disent qu'ils aiment ton fils mais c'est grâce à toi», a souligné Patrick Huard avant d'y aller d'une recommandation pour la société québécoise. «S'il-vous-plaît, secondaire cinq pour tous nos enfants», a-t-il lancé.

Véronique Cloutier a paru surprise d'être le choix du public.

«C'est un prix qu'un jour, on n'espère plus. La dernière fois c'était il y a sept ans. Il s'est tellement passé de choses dans ma vie que cela me semble une éternité», a affirmé la blonde animatrice.

Elle n'a pas manqué de remercier son partenaire de vie, Louis Morisette. «Souvent il ventait fort, il faisait pas beau et on se sentait très très seuls dans notre bateau», a-t-elle dit, émotive.

Lance et compte triomphe

Lance et compte, qui effectuait un grand retour au petit écran, a été célébré dimanche soir puisque ses deux acteurs vedettes, Marc Messier et Marina Orsini, ont respectivement remporté les prix de meilleurs rôles masculin et féminin de téléséries québécoises.

«J'ai célébré les 25 ans de ma carrière l'an passé et tout a commencé avec Lance et compte», a dit l'actrice qui interprète le rôle de Suzie.

Marc Messier a quant à lui tourné sa nomination à la blague.

«Je pense que le dernier trophée que j'ai gagné, c'était pour Lance et compte», a-t-il dit. «Je remercie Réjean Tremblay de nourrir ce personnage que j'aime tellement», a ajouté l'acteur, qui porte le même prénom dans la série.

Après avoir été détrôné l'an dernier, Denis Bouchard a renoué avec le titre d'acteur préféré puisqu'il a remporté le prix du rôle masculin dans un téléroman pour sa prestation dans Annie et ses hommes, qui en était à sa dernière saison, en 2009.

«J'ai grandi avec ce personnage (Hugo). Je dédie ce prix à tous les pères qui s'occupent de leurs enfants, et à ceux qui ne s'occupent pas de leurs enfants, vous passez à côté de quelque chose», a dit M. Bouchard.

Et plutôt que Guylaine Tremblay, c'est Anne Dorval qui a raflé le prix du rôle féminin.

Le printemps aura d'ailleurs été faste pour la comédienne. Ainsi, après avoir remporté il y a quelques semaines les grands honneurs pour son rôle dans le film de Xavier Dolan, J'ai tué ma mère, Anne Dorval est repartie avec la statuette pour son interprétation de la mère dans Les Parent.

«J'en reviens pas, c'est un printemps exceptionnel. Les planètes doivent être alignées», a lancé la comédienne, connue pour son exubérance. Elle est rentrée à la maison avec son premier prix Artis, dont elle s'est dite «très très fière».

Des habitués couronnés

La présentatrice de nouvelles, Sophie Thibault, est repartie du Gala Artis avec son 8e trophée en carrière dans la catégorie «animation de bulletins de nouvelles», où un seul homme était en nomination, soit Pierre Bruneau. Mme Thibault faisait également la lutte à Céline Galipeau et à Pascale Nadeau, en lice pour la première fois après 25 ans de carrière.

«J'accepte ce prix avec énormément d'humilité», a témoigné Sophie Thibault, qui n'a pas manqué de souligner le travail «extraordinaire» de ses collègues de la salle des nouvelles au cours de l'année, marquée par le séisme à Haïti et la grippe A(H1N1).

Jean-Luc Mongrain est reparti avec le prix du meilleur animateur d'émissions d'affaires publiques pour Mongrain.

«Méchant retour!», a-t-il d'abord lancé, avant de rappeler le rôle que jouent de telles émissions. «C'est très important dans le Québec où les gens sont désabusés. Il faut continuer de questionner», a-t-il souligné.

Deux habitués du Gala Artis, Guy A. Lepage et Patrice Lecuyer, ont respectivement été couronnés des prix du meilleur animateur de magazines culturels et talk-shows et animateur d'émissions de jeux.

L'animateur de Tout le monde en parle, Guy A. Lepage, qui n'a habituellement pas sa langue dans sa poche, a été bref en allant chercher son prix.

«C'est le deuxième cadeau qu'on me remet en 2010, le premier s'appelle Béatrice et pèse à peu près la même chose», a lancé l'animateur, parlant de sa dernière née.

Patrice L'Ecuyer s'est quant à lui dit chanceux de faire partie du milieu artistique québécois. Après avoir évoqué sa première audition «difficile» pour jouer le rôle d'animateur, il y est allé d'un commentaire épicé en remerciant le public, affirmant que ce dernier avait «beaucoup moins de problèmes avec les choses différentes que l'on fait que ceux dans le métier».

Pour une deuxième année consécutive, le coanimateur de l'émission matinale Salut, bonjour!, Gino Chouinard, a mis la main sur le prix d'animateur d'émission de services. Eric Salvail (Dieu Merci!) a remporté son quatrième trophée au Gala Artis dans la catégorie «meilleur animateur d'émissions de variétés et de divertissement».

Dans la catégorie émission d'humour, le prix est revenu à l'humoriste Louis-José Houde pour son émission «Ici Louis-José Houde».

Par ailleurs, Marie-Claude Savard a été récompensée dans la catégorie «animateur/animatrice d'émissions de sports», pour son travail dans l'émission BoxeRock, diffusée sur les ondes du canal Vox.

Guy Jodoin est reparti avec le prix remis au meilleur artiste d'émissions jeunesse pour son rôle dans Tactik.

Au cours de cette soirée, animée par Mario Tessier et José Gaudet et diffusée sur les ondes de TVA, cette chaîne de télévision a mérité sept prix, contre quatre pour Radio-Canada, un pour Télé-Québec et un autre pour le canal Vox.

L'événement, qui a débuté par une interprétation de la chanson «Comme un millions de gens» de Claude Dubois a aussi souligné l'effet rassembleur qu'a, depuis un quart de siècle, la télévision dans la Belle Province.

Par ailleurs, des employés du Journal de Montréal, en lock-out depuis janvier 2009, ont défié les grands patrons de Quebecor dimanche soir en manifestant devant le Monument National, où se déroulait le 25e Gala Artis.

Quebecor avait présenté une mise en demeure au Syndicat des travailleurs de l'information du Journal de Montréal, jeudi, les intimant de ne pas manifester lors de l'événement. La dernière séance de négociations entre le syndicat et les patrons de Quebecor a eu lieu le 11 décembre.

***

Liste des gagnants

Animateur/animatrice de bulletins de nouvelles - Sophie Thibault (TVA Nouvelles)

Animateur/animatrice d'émissions d'affaires publiques - Jean-Luc Mongrain (Mongrain)

Animateur/animatrice d'émissions de services - Gino Chouinard (Salut, bonjour!)

Animateur/animatrice d'émissions de variétés et divertissement - Eric Salvail (Dieu Merci!)

Animateur/animatrice de magazines culturels et talk-shows - Guy A. Lepage (Tout le monde en parle)

Artiste d'émissions d'humour - Louis-José Houde (Ici Louis-José Houde)

Animateur/animatrice d'émissions de jeux - Patrice L' DEcuyer (Des squelettes dans le placard, Le moment de vérité et L'union fait la force)

Animateur/animatrice d'émissions de sports - Marie-Claude Savard (BoxeRock)

Rôle masculin - téléséries québécoises - Marc Messier (Lance et compte: le grand duel)

Rôle féminin - téléséries québécoises - Marina Orsini (Lance et compte: le grand duel)

Rôle masculin - téléromans québécois - Denis Bouchard (Annie et ses hommes)

Rôle féminin - téléromans québécois - Anne Dorval (Les Parent)

Artiste d'émissions jeunesse - Guy Jodoin (Tactik)

Prix Artis, personnalité féminine de l'année - Véronique Cloutier

Prix Artis, personnalité masculine de l'année - Patrick Huard