Source ID:; App Source:

Véronique Cloutier se retire de Novem

Véronique Cloutier... (Photo Ivanoh Demers, La Presse)

Agrandir

Véronique Cloutier

Photo Ivanoh Demers, La Presse

Lise Millette
La Presse Canadienne
Montréal

L'animatrice et productrice Véronique Cloutier a annoncé, mercredi, la vente de toutes ses actions de Novem à son associé François Ferland.

En vertu de cette transaction, effective dès maintenant, elle quitte la présidence de son entreprise créée il y a cinq ans. M. Ferland devient ainsi l'unique actionnaire de Novem.Pour justifier sa décision, Véronique Cloutier mentionne que l'arrivée imminente de son troisième enfant la force à revoir ses priorités. Elle affirme vouloir se consacrer désormais à sa famille et à sa carrière.

«J'ai ressenti un besoin très très fort de trouver des plages horaires dans ma vie pour être la mère que je souhaite pour mes enfants et me concentrer sur ma carrière à l'écran et à la radio. C'est ce que j'aime le plus et je crois que ma force se situe-là», affirme en entrevue téléphonique Véronique Cloutier.

Elle précise qu'elle quitte en bons termes avec Novem et qu'elle continuera de graviter autour des activités de l'entreprise, notamment parce que son conjoint, Louis Morissette, a toujours des projets en gestation.

Novem continuera donc la production, actuellement en cours, de la quatrième saison de la série télévisée C.A., projet de Morissette, ainsi que du film Cabotins, de Ian Lauzon, auteur du film De Père en flic. Elle continuera aussi d'assurer la production de La Folle Odyssée de Jacques Cartier qui a franchi le cap des 200 représentations.

«J'avais aussi personnellement des projets en développement en animation et comme il s'agit d'une séparation à l'amiable, il est clair que je vais rester dans l'entourage. Novem a été une sorte de petite famille pour moi depuis cinq ans», confie l'animatrice.

La compagnie Novem avait été mise sur pied en juillet 2004 après les douloureux événements qui ont écarté le producteur Guy Cloutier, le père de Véronique Cloutier, de son entreprise. L'animatrice avait alors voulu donner un coup de barre, faire table rase et reprendre les activités de production de l'entreprise sans traîner les relents de l'affaire Nathalie Simard.

«La page s'est tournée graduellement au cours des années. L'entreprise n'est plus du tout ce qu'elle était à l'époque de mon père, mais peut-être qu'effectivement, je mets un point final avec mon départ de l'entreprise», a indiqué Véronique Cloutier.

Rappelons que l'imprésario déchu avait reconnu sa culpabilité pour agression sexuelle sur deux enfants, dont la chanteuse Nathalie Simard et une autre victime dont le nom ne peut être révélé. Cet aveu avait eu l'effet d'une violente secousse dans le milieu artistique au Québec.

Au plus fort de la tempête, Véronique Cloutier avait acheté la totalité des actions de Guy Cloutier et changé le nom de l'entreprise pour Novem. Quelques mois plus tard, le 20 décembre 2004, le juge Robert Sansfaçon condamnait Guy Cloutier à trois ans et demi de prison pour agression sexuelle au Palais de justice de Montréal.




la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer