Le CRTC estime que les chaînes de télévision devront prendre des engagements significatifs pour augmenter leur contenu local s'ils souhaitent obtenir de nouvelles sources de financement.

LA PRESSE CANADIENNE

Konrad Von Finckenstein, président du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC), a affirmé lundi devant un comité des Communes qu'il existe plusieurs avenues possibles pour aider les télédiffuseurs à augmenter leurs revenus.

M. Von Finckenstein a également écarté l'idée de permettre aux chaînes généralistes - comme le réclame CTV depuis un mois - de recevoir des redevances d'abonnements des fournisseurs de câble ou de télévision par satellite, qui diffusent leur signal sans rien payer.

Selon lui, un fonds pour la programmation locale pourrait donner un coup de pouce aux chaînes de télévision. Il croit qu'il faudrait aussi protéger les signaux canadiens contre la concurrence américaine.

Cette aide ne pourra être versée que si les réseaux réorientent leur programmation au profit d'un plus grand contenu canadien et d'une télévision plus régionale.