Source ID:; App Source:

¡Y viva España! ¡Viva Josée di Stasio!

Joaquin Navarro Farinos, Nathalie Bonhomme, Mariluz Thomas et... (Photo: Télé-Québec)

Agrandir

Joaquin Navarro Farinos, Nathalie Bonhomme, Mariluz Thomas et Josée di Stasio réunis autour d'une alléchante paëlla.

Photo: Télé-Québec

Les téléspectateurs gloutons se délecteront des émissions gorgées de parfums sucrés et de soleil brûlant que Josée di Stasio et son équipe ont mitonné en Espagne. Au menu: gambas a la plancha (crevettes sur le gril), poisson en croûte de sel, figues tartinées de sobrasada (un saucisson tendre) et coca de trampo, une appétissante tarte-pizza garnie de salade de légumes.

O.K., je l'avoue: j'adore Josée di Stasio, aussi habile avec une mandoline qu'avec la langue française. Remarquez comment elle saupoudre des expressions délicieuses comme le «craquant d'un légume» ou «le moelleux d'un poisson» sur chacune de ses phrases. Un assaisonnement quasi divin.

 

Donc, après des escapades gourmandes en France et en Italie, notre Josée préférée a passé un mois dans le Priorat, à Barcelone, Valence et San Sebastian et rapporté six savoureuses émissions d'une heure. Dans la première, que Télé-Québec diffusera le vendredi 9 janvier à 21 h, Josée di Stasio explore la magnifique île de Majorque, lieu de naissance du tennisman Rafael Nadal, en compagnie de la peintre Conxita Boncompte et de ses deux amies Margarita et Esperanza, d'une élégance et d'une efficacité redoutables.

Les alléchantes images donnent vraiment le goût de se payer un aller simple pour les Baléares. Conxita montrera à Josée la façon majorquine de déguster des crevettes grillées, soit en croquant la tête de la bestiole et en aspirant son jus. Le tout en balançant sa tête vers l'arrière pour ne pas gaspiller une seule goutte. Ouf.

Dans un registre moins Facteur de risques, Josée di Stasio mord dans des aubergines tempura nappées de miel et cueille la fleur de sel en suivant une experte, la grande Katja, qui parfume ensuite l'ingrédient aux pétales de rose, au citron ou à la lavande.

Au rayon des douceurs, vous saliverez devant une grenade saucée dans le moscatel (un vin blanc sucré). Et comment résister à l'ensaïmada, une exquise pâtisserie ancestrale fourrée à la crème?

Évidemment, qui dit bouffe espagnole, dit tapas, ces petites bouchées que l'on picore entre amis. À San Sebastian, la ville du monde comptant le plus d'étoiles Michelin au kilomètre carré, Josée di Stasio dégustera une kyrielle de ces plats miniatures, dont les boccadillos, le jambon ibérique, la morue frite et les oreilles de cochon noir. Elle tâtera également de la cuisine moléculaire avec Juan Mari Arzak, un des chefs les plus doués de la planète.

Bref, la papesse québécoise de la table nous sert de la bouffe réconfort, qui réchauffera notre hiver. Vraiment, ça se savoure avec bonheur.

Après l'Espagne, retour aux émissions traditionnelles, dont une ayant comme thématique: comment garder son calme en cuisinant. L'invitée? Anne Dorval. Ça promet.

Pas de Samuel et Jessica à TLMEP

TVA a tranché: pas question que Jessica et Samuel apparaissent dans l'émission du 31 décembre de Tout le monde en parle, que Guy A. Lepage et Dany Turcotte enregistreront vendredi. Raison officielle? «Nous n'avons pas de raison à donner. Tous les candidats des téléréalités ont des engagements envers nous. Le contrat de Jessica et Samuel se termine en mars et nous avons d'autres projets pour eux», tranche la porte-parole de TVA, Nicole Tardif.

Le plus étrange dans cette croustillante histoire convergente, c'est que Samuel et Jessica, les gagnants d'Occupation double 5, avaient déjà accepté l'invitation de Tout le monde en parle avant que TVA ne brandisse le bâillon. Les deux tourtereaux ont même - ô sacrilège - pénétré dans la grande tour du boulevard René-Lévesque et rencontré Guy A. Lepage pour discuter de l'entrevue.

L'animateur fulminait hier. «Je suis en crisse. C'est de la censure. C'est du contrôle de produit. Un artiste, comme n'importe quelle personnalité publique, a le droit d'aller dans les émissions qu'il veut. Ça m'insulte et j'haïs ça quand TVA fait ça», tonne Guy A. Lepage en entrevue téléphonique.

Joint hier soir, Samuel Lavoie a confirmé l'histoire. «Oui, on aurait aimé ça y aller. Moi, Tout le monde en parle, c'est mon genre d'émission. Mais c'est TVA qui nous a mis sur la mappe avec Occupation double. Il faut respecter leur décision», marmonne Samuel, au bout du fil.

TVA ne l'admettra jamais publiquement, mais ça l'irrite profondément que deux de ses propres vedettes apparaissent dans une émission de la SRC qui se colletera à un show de l'empire, soit le spécial de fin d'année de Dieu, merci!. TVA a l'impression de refiler à son ennemi des munitions qui serviront ensuite à l'abattre dans les sondages BBM.

Oui, nous en sommes - hélas! - rendus là. C'est déplorable. Pensez-y: Tout le monde en parle reçoit régulièrement des stars de TVA, dont Guylaine Temblay, qui a été accueillie sur le plateau de Guy A. Lepage au son du thème d'Annie et ses hommes. Essayez maintenant d'imaginer l'inverse: avez-vous déjà entendu, dans une émission de TVA regardée par 1,5 million de téléspectateurs, la chanson des Invincibles, de La galère ou de Sophie Paquin? Bien sûr que non.

Pour votre info, Radio-Canada présentera le 31 décembre, entre 19 h et 22 h 30, un spécial de Tout le monde en parle réunissant notamment des clans comme Jean Charest et Pauline Marois, Gilles Duceppe, Jack Layton et Michael Ignatieff, Julie Couillard et Chantal Hébert, Régis Labeaume et Gérald Tremblay, Les Grandes Gueules, Louis-José Houde, Patrick Huard et Stéphane Rousseau, ainsi que Marie-Mai, Amir Khadir et Guylaine Tremblay.

 




la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer