Harry Manx s'est fait voler sa Mohan Veena à l'aéroport O'Hare de Chicago samedi matin.

Alain de Repentigny LA PRESSE

Le musicien originaire de l'île de Man et établi depuis longtemps en Colombie-Britannique raconte sur sa page Facebook qu'au moment où il récupérait ses bagages, quelqu'un s'est emparé de sa guitare-sitar de 20 cordes et a quitté les lieux.

Les caméras de sécurité ont capté l'incident mais le musicien n'a pu récupérer le précieux instrument qu'il a ramené de l'Inde il y a une vingtaine d'années.

«C'est comme si j'avais perdu une bonne amie», écrit Manx qui s'amène justement au Québec pour y donner, de mardi à samedi, cinq concerts à Trois-Rivières, Maskinongé, Lavaltrie, Victoriaville et Eastman.

Il espère que ses fans sauront reconnaître sa Mohan Veena si elle se retrouve dans un magasin d'instruments de musique ou sur un site web de revente.