Source ID:542037; App Source:cedromItem

Année record pour le festival Classica

Le quatuor vocal anglais Cantabile - The London... (Photo: Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

Le quatuor vocal anglais Cantabile - The London Quartet a présenté son spectacle Monteverdi to Monty Python, au Centre multifonctionnel de Saint-Lambert, vendredi soir. L'humour typiquement britannique y était bien présent.

Photo: Bernard Brault, La Presse

Caroline Rodgers
La Presse

Dame Nature était du côté du festival Classica ce week-end, ce qui a permis à ce quatrième événement d'accueillir un nombre record de visiteurs. Plus de 40 000 personnes ont assisté aux différents concerts, selon l'estimation donnée hier matin par Marc Boucher, directeur général et artistique du festival.

L'an dernier, le festival avait attiré 36 600 personnes. Au moment d'écrire ces lignes, il restait encore une quinzaine de concerts à venir sur les 42 de la programmation. Le grand spectacle extérieur de samedi soir, We Will Classica Rock You, consacré aux succès du groupe Queen, a attiré à lui seul près de 15 000 personnes, encore plus que The Dark Side of the Moon, l'an dernier.

Les spectacles de Natalie Choquette et de Marie-Josée Lord ont attiré au moins 5000 mélomanes chacun. La venue du jeune pianiste de 14 ans Daniel Clarke-Bouchard a été si populaire à l'église catholique de Saint-Lambert que l'on a dû ouvrir des places au jubé et ajouter des chaises dans les choeurs, pour un total d'au moins 700 personnes.

Totalement «british»

Vendredi soir, La Presse a assisté au spectacle du quatuor vocal anglais Cantabile - The London Quartet, Monteverdi to Monty Python, qui avait lieu au Centre multifonctionnel de Saint-Lambert.

Les quatre chanteurs sont arrivés sur scène vêtus de complets avec cravates identiques. Comme le titre de leur spectacle l'indique, ce quatuor, qui chante a capella, présente un répertoire de toutes les époques et de tous les styles, dans plusieurs langues. Mais il s'agit autant d'un spectacle humoristique typiquement britannique que d'un concert. Certains numéros sont hilarants. Leur version de Caravan avec des onomatopées au lieu des vraies paroles est désopilante.

Airs connus et raretés

On a pu entendre plusieurs airs connus, mais aussi des raretés, comme un morceau constitué d'une énumération de noms de compositeurs russes. Autre moment surréaliste: une chanson intitulée Cricket Tea Towel, dont les paroles, qui exposent de façon absurde les règles du cricket, proviennent, nous a-t-on expliqué, d'un chiffon à vaisselle célèbre en Angleterre...

Les quatre gentlemen chantent très juste, leur diction est superbe - y compris quand ils s'adressent à l'auditoire en français entre les pièces - mais on sent par moments une fatigue vocale, sauf chez le ténor Steven Brooks, impeccable. Quelques airs sont chantés bien trop vite, comme s'ils étaient pressés d'en finir. Mais dans l'ensemble, on aura beaucoup ri pendant ce concert et on en ressort avec un grand sourire. C'est surtout cela qui compte.




la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer