Bleu Jeans Bleu, quessé ça?

Mathieu Lafontaine devient Claude Cobra quand il monte... (Photo: Olivier Jean, La Presse)

Agrandir

Mathieu Lafontaine devient Claude Cobra quand il monte sur scène avec Bleu Jeans Bleu.

Photo: Olivier Jean, La Presse

Le chanteur Claude Cobra est venu nous rencontrer à La Presse, jeudi dernier, quelques jours avant que le clip de sa chanson J'te gâte all dressed connaisse un petit succès viral. Ça tombe bien: son groupe Bleu Jeans Bleu se produira ce soir au Cabaret du Mile End pour un «spécial Saint-Valentin».

Claude Cobra est le chanteur du groupe Bleu Jeans Bleu, complété à l'occasion par les musiciens Pedro Parasuco, Guy Guess, Jean Levis, Lou Lee et Wayne Wrangler.

Comme Mathieu Lafontaine le dit si bien, son alter ego Claude Cobra porte «des jeans un peu taille haute qui font pas ben». Et ses plus grands succès ont pour titre Mangeras-tu ma patate douce, C'est en speedboat que je t'aime et Je ne suis pas là je suis peut-être à la selle.

En entrevue, Claude Cobra redevient Mathieu Lafontaine, qui a sorti quelques EP et un album en anglais sous le nom de Matt Track.

Son projet humoristique parallèle - «de tounes country un peu drôles» - est en train de devenir plus sérieux que prévu, avec des clips diffusés à MusiquePlus et des extraits en rotation à la radio (CHOI, CISM).

Mathieu Lafontaine travaille derrière le bar de la taverne Inspecteur Épingle, où il a rencontré l'imprésario Stéphane Papillon. Une poignée de spectacles lui a permis d'obtenir un contrat de disque chez Vega Musique, qui a fait paraître l'album Haute couture (Gold) avant Noël. Le bouche-à-oreille a fait son oeuvre, mais pas assez pour nourrir les ambitions du chanteur de Bleu Jeans Bleu.

Ma vie en Claude

Le groupe rappelle inévitablement Les Trois Accords ou les Frères Goyette. Si ses chansons peuvent sembler «pipi-caca» en surface, elles cachent «un deuxième niveau», se défend Mathieu Lafontaine. «Une grosse joke, mais bien faite», résume-t-il.

«On veut que ça prenne une demi-toune avant que les gens se demandent si nous sommes sérieux. Qu'ils nous regardent et qu'ils disent: mais quessé ça?

«Le personnage de Claude est un outil d'écriture. Il tripe sur les speedboats, il fait des spectacles de mariage à Valleyfield et il est un gentleman un peu gino qui a des idées arrêtées et qui roule ses «r». C'est lui qui dit «épile-moi le dos, je te paye la lipo». Pas moi», précise son créateur.

«Claude m'a permis d'écrire des patentes que je n'aurais jamais pu écrire. Il me donne des idées. Quand je pense à Claude, les idées sortent toutes seules.»

Mathieu Lafontaine connaît plus de succès avec «sa joke» Bleu Jeans Bleu qu'avec son «projet sérieux» Matt Track, mais il assure ne vivre aucun deuil. «Je continue de faire des spectacles avec Matt Track, car j'ai un public qui écoute mes albums et qui en attend des nouveaux.»

Il suffit de quelques minutes d'entrevue pour constater que Mathieu Lafontaine veut beaucoup. Il espère attirer l'attention des programmateurs et diffuseurs pour faire la tournée des festivals. Il veut que les gens sachent que son projet «n'est pas fait sur une gosse». «Pour être pris au sérieux, aucun détail ne doit être négligé dans l'écriture et la composition.»

Bleu Jeans Bleu compte déjà plusieurs spectacles à son agenda. Il se produit ce soir au Cabaret du Mile End pour «un spécial Saint-Valentin».

Les musiciens François Lessard, Pierre-David Girard et Mathieu Collette (Monogrenade) accompagneront Mathieu Lafontaine sur scène. Sortez vos jeans bleus pour l'occasion. Ou vos jeans rouges.




la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer