Source ID:; App Source:

Monogrenade : groupe «Découvertes» à Bourges

Au Printemps de Bourges, parmi les artistes québécois... (Photo: Alix Forgeot, collaboration spéciale La Presse)

Agrandir

Au Printemps de Bourges, parmi les artistes québécois on retrouve Monogrenade. Jeudi dernier (26 avril), le groupe a réalisé une belle performance devant un public captivé.

Photo: Alix Forgeot, collaboration spéciale La Presse

Alix Forgeot
La Presse

À l'occasion de la sortie européenne de leur album Tantale, le 23 avril, Monogrenade s'est rendu en France. Après un passage remarqué au Divan du Monde, à Paris, le groupe est au festival du Printemps de Bourges. Tête-à-tête avec Jean-Michel Pigeon et François Lessard.

«Je pensais jamais qu'on sortirait l'album aussi vite en France, confie le chanteur, c'est une super surprise!» Une surprise et une aubaine, selon son acolyte qui espère toucher un public plus large: «Pour nous autres qui faisons de la musique en français, c'est un autre grand bassin de francophones, donc on est super contents que l'album sorte ici!»

Et comment Monogrenade s'est retrouvé au Printemps de Bourges? «C'est parti de loin» d'après Jean-Michel, de leur rencontre avec leur maison de disque Atmosphériques: «ça remonte à M pour Montréal, le showcase: on s'est fait remarquer par des bookers là-bas, on a signé avec Furax, donc on est venu faire des shows ici». «Je connaissais pas nécessairement le Printemps de Bourges, vu qu'on vient pas du coin évidemment, ajoute François, mais les gens nous en ont parlé en bien et puis c'est un gros festival».

Un Printemps fructueux

Ce qu'ils en attendent: «De la belle température!», s'amuse François. Il faut dire que le soleil n'a pas pointé le bout de son nez depuis le début de l'évènement. Plus sérieusement, «il paraît qu'il y a beaucoup de pros qui viennent voir le spectacle, donc on espère qu'on va leur plaire», note le bassiste. «On a bien hâte de voir, c'est notre première fois [au Printemps de Bourges, ndlr], du coup pour le groupe on espère bien que ça va déboucher sur d'autres tournées, pouvoir avoir plus de spectacles en France, collaborer avec le plus de monde possible», ajoute Jean-Michel.

En effet, le groupe fait partie des artistes «Découvertes» du festival. Jeudi, devant une foule curieuse et attentive, il a d'ailleurs effectué une très bonne prestation. Et, s'ils gagnent le prix Découvertes à la fin de l'événement, ils auront peut-être la chance de participer au Sziget festival de Budapest en août, au Berlin Music Week en Septembre, au MaMA de Paris en octobre et à la prochaine édition du Printemps de Bourges.

Un prochain album en préparation

En attendant, les musiciens se concentrent sur les évènements auxquels ils participeront avec certitude: «Bientôt on fait un peu de festival, précise le chanteur, celui des îles Québec en première partie de Pierre Lapointe, et les Francofolies de Montréal». Ils seront de nouveau en tournée en France à partir d'octobre et à Bruxelles dans le cadre du festival Botanique.

Mais pas question pour les artistes de se reposer sur leurs lauriers. «On est déjà en train de travailler des maquettes pour le prochain album», explique Jean-Michel. Une composition qui devrait être encore plus élaborée que Tantale: «Pour le premier album ça faisait vraiment pas longtemps qu'on jouait ensemble, à peine deux ans, rappelle le chanteur, et puis tout a été super vite, donc on a beaucoup appris en le faisant, mais on travaille encore un peu de la même façon, chanson par chanson, et puis y'a pas vraiment de concept global, quoique peut-être un peu plus au niveau du son dans le deuxième».

Un prochain album qui devrait être plus éclectique que Tantale donc. Les fans n'ont plus qu'à s'armer de patience...




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer