Mon herbier du monde entier n'est pas exactement celui du frère Marie-Victorin, mais plutôt celui des frères Chiasson. Les plantes médicinales, voire hallucinogènes, ont été répertoriées à Québec-ville et à Montréal par Guillaume et Maxime, chercheurs de pop culture et férus d'histoire en musique populaire.

Mis à jour le 12 juin 2018
Alain Brunet LA PRESSE

Les fragrances ici exhalées rappellent les années 60 et 70 et exhibent un florilège de styles éprouvés, du yé-yé au garage punk en passant par le psychédélique. L'univers ici exploré est assurément classique, sorte d'épitomé conçu et exécuté avec la rigueur des esthètes authentiques.

Depuis ses débuts, il faut dire que Ponctuation a eu cette propension historienne du rock, cet album en est un point culminant.

Le jeu, le choix des instruments, les sonorités, le mix enfin tous les éléments ici mis en place concourent à produire une synthèse néanmoins artistique.

Il y a toujours moyen d'ajouter son fion aux époques antérieures, même si l'exercice consiste à en reproduire les traits et les pratiques. Classicisme, quand tu nous tiens...

* * * 1/2

Garage, punk, psyché, yé-yé. Mon herbier du monde entier. Ponctuation. Bonsound.