Maître de la pop française, Étienne Daho reprend sa quête de perfection. À la suite d'une grave péritonite, sa santé retrouvée lui a redonné la soif de vivre et de créer.

Publié le 24 nov. 2013
ALAIN BRUNET LA PRESSE

Qui plus est, de retrouver l'innocence frondeuse de ses débuts, thème fédérateur d'un nouvel album studio. Un tel élan aurait été erratique si l'homme de 57 ans avait succombé à quelque jeunisme. Il n'en est rien ; sans forcer la note, il s'applique plutôt à faire évoluer sa pop dans le détail, tout en restant cohérent avec les formes originelles de son expression.

L'opus a été créé de concert avec Jean-Louis Pierot qui fut impliqué dans le mémorable Paris ailleurs (1991). Assortie d'arrangements fastes côté cordes et musique de chambre, cette pop élégante est harnachée par les esprits du rock, du groove, de la chanson française classique. Pop de surcroît supérieure dans sa proposition poétique. Intime, introspective, superbement ciselée.

À écouter : Un nouveau printemps

POP CHANSON

Étienne Daho

Les chansons de l'innocence retrouvée

Universal

****