Source ID:; App Source:

oOoOO : trop tard **1/2

PHILIPPE RENAUD, COLLABORATION SPÉCIALE
La Presse

Le Californien Chris Dexter (alias oOoOO) arrive en queue de peloton du witch house avec son premier album, Without Your Love, qui paraît longtemps après que les Balam Acab et Purity Ring aient séduit avec le leur.

Il y a bien deux ou trois grooves accrocheurs dans les 36 minutes que dure l'album - le house sous anesthésie de Mouchette, la mélopée de Stay Here, le rappel au hip-hop de The South -, mais sous des embruns de synthés et autres arrangements pesants et tristes, Dexter masque mal la faiblesse de ses compositions.

Son premier EP avait de l'envergure ; sur ce premier album, oOoOO semble prisonnier des clichés d'un genre qu'il ne renouvelle pas.

À écouter: Stay Here

POP

oOoOO

Without Your Love

**1/2

Nihjgt Feelings




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer