On a connu Catherine-Audrey Lachapelle dans District 31 : Virginie Francœur, c’était elle. La comédienne forme avec son amoureux musicien Léandre Joly-Pelletier le duo Veranda, qui lance Là-bas, un réjouissant album de bluegrass respirant la complicité et la bienveillance.

Publié le 22 septembre
Josée Lapointe
Josée Lapointe La Presse

La rencontre

Catherine-Audrey Lachapelle et Léandre Joly-Pelletier sont en couple depuis cinq ans… et oui, c’est la musique qui les a réunis. « On s’est rencontrés dans un bar sportif sur Saint-Laurent, raconte Catherine-Audrey. Le genre de place avec des télés allumées qui diffusent des games de hockey… » « Mais le dimanche, il y a des jams de bluegrass », complète Léandre. C’est là qu’ils ont commencé à « monter des tounes » ensemble. Catherine-Audrey regarde son amoureux en souriant. « On trouvait des prétextes pour se voir… » Leur relation amoureuse et créative a ainsi évolué au même rythme et près de cinq ans plus tard, Veranda a à son actif deux EP ainsi que ce premier album intitulé Là-bas. « Après un premier EP en anglais, on s’est dit que ce serait cool de trouver notre identité, raconte la chanteuse et comédienne. Et qu’est-ce qui nous différencie ? Le français. C’est comme ça qu’on a commencé à travailler sur cet album. »

0:00
 
0:00
 

La musique

Les deux musiciens ont une vraie passion pour le bluegrass. « On en mange », dit Léandre, qui aime la dualité entre sa musique joyeuse et ses propos souvent plus graves. « C’est une musique qui ne se prend pas au sérieux. Mais il y a une espèce de vérité qui présente l’humain dans toutes ses nuances », ajoute Catherine-Audrey. L’idée était de s’inspirer de cette musique sans la caricaturer, de lui ajouter une touche de modernité tout en la jouant dans les règles de l’art. Ils se sont entourés de musiciens virtuoses, comme le vétéran Guy Donis au banjo et Tommy Gauthier au violon, et sont allés chercher de brillants invités vedettes comme Joe Grass et Léa Jarry. « Cet album ne sonnerait pas comme ça sans ces musiciens. On est vraiment chanceux. » Les deux chanteurs ont aussi beaucoup soigné leurs harmonies vocales. « C’est comme ça que j’ai accroché au bluegrass, dit Catherine-Audrey. C’est tellement fort et prenant ! »

0:00
 
0:00
 

La nature

Très inspiré par la nature, l’album a été écrit entre Escuminac, dans la Baie-des-Chaleurs, et La Macaza, dans les Hautes-Laurentides. « J’aime bien dire qu’il est abrié d’une couverture boréale, dit Catherine-Audrey. Mais cette couverture recouvre des thèmes profondément humains. » Là-bas parle d’amour inconditionnel et de peur de la mort, de vulnérabilité et de questions existentielles que se posent de jeunes trentenaires, explique-t-elle. « C’est plein d’affaires qui nous habitent, mais enveloppé de nature. »

0:00
 
0:00
 

Le duo

Il y a beaucoup plus d’avantages que d’inconvénients à travailler en couple, disent les amoureux en se regardant, sourire aux lèvres. « La proximité, la disponibilité, dit Léandre. On vit un peu les mêmes choses avec un projet qui nous passionne et ça nourrit autant la relation amoureuse que la relation professionnelle. Et on a trouvé nos trucs pour travailler efficacement sans trop de chicane. » Son amoureuse opine. « On est pas pire, Léandre et moi, on a des personnalités assez complémentaires. » Si les chansons sont signées Veranda, c’est surtout Léandre qui compose et Catherine-Audrey qui écrit. Elle : « On se rejoint toujours au milieu avec ce qu’on a, pis après ça… » Lui : « On met ça dans le blender. »

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

Là-bas, le premier album du duo Veranda, rend hommage à la nature et explore des thèmes profondément humains, comme l’amour inconditionnel et la peur de la mort.

La suite

Catherine-Audrey, qui n’a pas mis sa carrière de comédienne en veilleuse, partira en tournée avec la troupe de la pièce Le vrai monde ? à l’hiver. Mais le projet Veranda, qui les a beaucoup menés sur la route depuis un an, occupe « pas mal toute la place » dans leur vie. « On y croit beaucoup, on veut faire des shows, propager la bonne nouvelle », dit Léandre. Catherine-Audrey estime que Là-bas est un album « fondamentalement bienveillant » et espère qu’il fera du bien aux gens qui l’écoutent. Qu’ils soient jeunes ou vieux, en ville ou à la campagne, précise Léandre. « Il y a plus de public qu’on pense pour cette musique. On a besoin d’honnêteté, et cette musique répond à bien des attentes. » Catherine-Audrey est d’accord. « Elle permet de souffler, cette musique, de prendre un moment et de s’arrêter. De se dire : c’est vrai que c’est beau la nature, c’est vrai que j’ai des réflexions à avoir sur ma vie. Juste ça, ça fait du bien. »

0:00
 
0:00
 
Là-bas

Bluegrass

Là-bas

Veranda

Big in the Garden