Klô Pelgag a continué sa récolte de Félix mercredi soir lors du Premier gala de l’ADISQ animé par Pierre Lapointe, qui était préenregistré sans public pour la deuxième année d’affilée. L’autrice-compositrice-interprète a terminé la soirée avec quatre trophées, alors que Charlotte Cardin a remporté ses trois premiers Félix en carrière.

Josée Lapointe
Josée Lapointe La Presse

C’est un véritable raz-de-marée Klô Pelgag qui déferle cette année, puisque ces quatre nouveaux Félix s’ajoutent aux sept que son équipe et elle ont déjà remportés lors du Gala de l’industrie lundi. Citée dans 16 catégories cette année, autant pour son album Notre-Dame-des-Sept-Douleurs que pour son spectacle virtuel Vivre, elle a ainsi reçu cette semaine 11 trophées sur une possibilité de 13.

Diffusé à Télé-Québec, le Premier gala n’a pas eu lieu en direct à cause des restrictions sanitaires, tout comme l’an dernier. Toutes les performances ont donc été préenregistrées au MTelus, sans public, et pour ce qui est de l’annonce des résultats, l’animateur Pierre Lapointe a tourné d’avance un segment où il proclamait gagnant tous les artistes en lice dans chaque catégorie. Les finalistes, de leur côté, avaient tous enregistré des remerciements d’avance… au cas où ils gagneraient.

PHOTO FOURNIE PAR L’ADISQ

Pierre Lapointe a animé la soirée avec classe et élégance.

La magie du montage a fait le reste lors de la diffusion mercredi, ce qui fait que les artistes ont vraiment appris en même temps que le public quels étaient les lauréats. Résultat : certains remerciements ont pu sembler manquer de naturel ou de spontanéité, ce qui est un peu inévitable dans un tel contexte. Mais la plupart ont joué le jeu avec le plus de sincérité possible.

Prestations musicales

Le Premier gala a beaucoup été l’occasion d’entendre des artistes émergents, qui n’ont pas beaucoup eu la chance de se produire sur scène depuis le début de la pandémie.

« Ce soir, on célèbre la musique sous toutes ses formes, on fait un pont entre les générations et on fait une place à la relève qui a besoin de visibilité », a d’ailleurs dit le toujours élégant Pierre Lapointe en ouverture d’émission, entouré d’Ariane Moffatt et de Louis-Jean Cormier.

Les trois vétérans ont ensuite présenté un numéro d’ouverture généreux avec Robert Robert, Gab Bouchard, Ariane Roy et Lumière, quatre dignes représentants de la relève qu’on devrait revoir au cours des prochaines années – mention spéciale au spectaculaire et théâtral Lumière.

PHOTO FOURNIE PAR L’ADISQ

Gab Bouchard, Lumière et Pierre Lapointe lors du numéro d’ouverture

Parmi les numéros, notons ce duo explosif formé des mystérieux Laurence-Anne et Antoine Corriveau. Les très cool Comment Debord, septuor formé de quatre garçons et trois filles, se sont certainement fait de nouveaux amis, tout comme Thierry Larose – Comment Debord et lui sont d’ailleurs en lice pour la Révélation de l’année, dimanche. On a aussi découvert le collectif rap féminin @Rappelles, et Ramon Chicharron, aussi récipiendaire du Félix pour l’album de l’année – Musiques du monde.

21 prix

C’est donc Klô Pelgag qui a remporté le plus de trophées mercredi soir, soit Album alternatif, Choix de la critique, Collaboration internationale (son duo avec Pomme pour la chanson Sorcières), ainsi que Vidéo, remis à Soleil Denault pour le percutant clip Mélamine.

Le seul qui lui a échappé est Artiste ayant le plus rayonné hors Québec, qui est plutôt allé à Charlotte Cardin, l’autre grande gagnante de la soirée qui a également remporté Album anglophone et Spectacle en ligne anglophone – on se demande par ailleurs pourquoi au moins une de ces deux catégories ne s’est pas retrouvée lors du grand gala de dimanche.

PHOTO FOURNIE PAR L’ADISQ

Charlotte Cardin pendant ses remerciements diffusés mercredi soir

« Le tournage du spectacle The Phoenix Experience a été un des projets les plus stimulants créativement de ma carrière. Savoir que ça vous a plu, c’est un bel honneur », a dit l’autrice-compositrice-interprète, qui a très hâte de retrouver son public en 2022. « Vous me manquez, et je vous aime. »

Roxane Bruneau a, quant à elle, récolté deux trophées pour Album pop et Album – Succès populaire. « Je vais juste dire merci. C’est grâce à vous que ma musique se propage comme ça », a-t-elle dit dans ses remerciements.

En tout, 21 Félix ont été remis mercredi, dans une grande variété de catégories.

Ont été récompensés Marie Davidson & l’œil nu (Album – Autres langues), Charles Richard-Hamelin et Andrew Wan (Classique – Soliste et petit ensemble), Vincent Vallières (Folk), Jordan Officer (Jazz), CRi (Musique électronique), Ramon Chicharron (Musiques du monde), l’OSM et Harmonium (Réinterprétation), Les Cowboys Fringants qui ont remporté leur 18e Félix en 25 ans (Rock), Bon Débarras (Traditionnel), Ari Cui Cui (Album ou DVD – Jeunesse), et Yvon Deschamps pour son spectacle de 85e anniversaire (Spectacle en ligne – humour).

« À la retraite depuis plus de 10 ans et je gagne encore des trophées ! s’est amusé le vénérable humoriste. Et un des plus vieux qui gagne un prix pour une des plus nouvelles technologies en plus. Imaginez, on a eu 20 000 entrées, on aurait rempli le Centre Bell ! »

Finalement, dans la toute nouvelle catégorie Artiste s’étant le plus illustré sur le web, c’est sans surprise Damien Robitaille qui s’est démarqué parmi les dix finalistes. Il a remporté ainsi son premier Félix à vie.

Dimanche, 12 trophées seront remis lors du gala animé par Louis-José Houde, qui aura lieu en direct de la salle Wilfrid-Pelletier. Cette soirée sera surtout marquée par un retour du public, ce qui devrait faire du bien côté ambiance.

Quant à Klô Pelgag, elle aura la possibilité d’ajouter trois autres trophées à son panier déjà bien rempli, mais on peut d’ores et déjà dire que l’année 2021 lui appartient.