Figure majeure de la musique contemporaine au Québec, le compositeur, chef d’orchestre et saxophoniste Walter Boudreau a annoncé qu’il prenait sa retraite après 33 ans à la direction artistique de la Société de musique contemporaine du Québec.

Josée Lapointe
Josée Lapointe La Presse

« Malgré la pandémie, la SMCQ va très bien. […] Toutefois, les défis à venir pour la SMCQ comme pour la musique et les arts dans le monde de l’après-pandémie seront à la fois inédits, exigeants et exaltants. C’est pourquoi je crois que c’est le bon moment de passer la main. Je compte désormais me consacrer pleinement à la composition, car j’ai mille nouvelles musiques en tête ! », a déclaré Walter Boudreau dans un communiqué.

Arrivé en poste en 1988, Walter Boudreau était le troisième directeur artistique de la SMCQ depuis sa fondation en 1966, après Serge Garant et Gilles Tremblay. Pendant ses 33 années à la barre de l’institution, il aura contribué grandement au rayonnement de la musique de création avec des projets « originaux et rassembleurs », souligne la présidente du conseil d’administration, Anik Shooner, dont la Symphonie du millénaire et le Festival international Montréal/Nouvelles Musiques.

Walter Boudreau a reçu aussi de nombreux prix au cours de sa foisonnante carrière, dont le Grand Prix Paul-Gilson Musique (Paris), le Prix du Gouverneur général pour les arts de la scène, le prix Molson du Conseil des Arts du Canada et le prix Denise-Pelletier (prix du Québec).