Ensemble, ils ont fait de J.A.M. le grand vainqueur de la compétition de rap La fin des faibles, diffusée à Télé-Québec, mais Koriass, Sarahmée et Souldia n’ont pas prêts à laisser leur place au sommet du rap québécois s’il faut en croire Épitaphe, leur nouvelle collaboration.

Simon Chabot Simon Chabot
La Presse

La pièce lancée par Koriass, dans la lignée du « brag rap », met en vedette trois rappeurs en grande forme, qui s’amusent chacun leur tour à chanter leur gloire sur une trame signée Ruffsound, Baxter Dexter et Kable Beatz.

Épitaphe s’ouvre sur des lignes on ne peut plus claires : « Y’a rien de nouveau en ville, on est toujours les bests/Tu m’arrives à la ch’ville quand on te fait la courte échelle », lance Koriass. Sarahmée enchaîne : « J’attends pas d’reconnaissance, j’l’ai fait dix ans sans Félix/Y’a pas de chances, soit t’es une légende, soit t’es un astérisque. » Et Souldia en ajoute une couche en concluant : « Je suis la honte, je suis la fierté de ma ville natale/C’est pas du fake, c’est du véritable/Fais pas d’erreurs d’orthographe dans mon épitaphe. »

Les trois artistes affichent aussi toute leur assurance, et une bonne dose d’humour, dans un clip lancé en même temps que la pièce.