Vanille, c’est le nom d’artiste de Rachel Leblanc, autrice-compositrice-interprète qui avait lancé un premier EP en 2017. De retour trois ans et demi plus tard avec Soleil ’96, elle est passée de l’anglais au français et du grunge à des sonorités pop, mais arrive surtout avec une proposition beaucoup plus cohérente et vraiment, vraiment séduisante.

Josée Lapointe Josée Lapointe
La Presse

Quand la pop bonbon des années 60 rencontre le rock alternatif des années 90 : c’est un peu le résultat de cet album hyper concentré de neuf chansons aux accents vaporeux et à la naïveté désenchantée.

La voix aérienne et fragile de Rachel Leblanc, les textes simples aux phrases répétées sans cesse enrobés de guitares et de synthétiseurs, tout cela contribue à créer une ambiance doucement rétro, sous la brillante houlette du réalisateur Emmanuel Éthier (Peter Peter, Corridor, Pierre Lapointe).

0:00
 
0:00
 

Avec Soleil ’96, on est dans les amours estivales et éphémères et la mélancolie chic (L’été bleu), les échos du passé et les rêves éveillés (Les jours manqués), les longues chansons qui s’étirent (Solstice) et les rythmes brésiliens (Fleur), et il est franchement difficile de résister à cette atmosphère éthérée, mais aussi très colorée.

Bref, un premier album très solide, et que voilà une agréable découverte en ce début d’année, qui nous fera rêver à la plage et à l’été en attendant des jours meilleurs.

IMAGE FOURNIE PAR BONBONBON

Soleil '96, de Vanille

★★★★

Pop alternative. Soleil ’96. Vanille. Bonbonbon.