Il a survécu à tout, Ozzy, même au ridicule. Il est aujourd’hui aux prises avec la maladie de Parkinson et une douloureuse blessure au cou, d’où l’annulation de sa tournée qui devait passer par Montréal avant l’été.

Alexandre Vigneault Alexandre Vigneault
La Presse

Le revoilà après un silence discographique de 10 ans avec Ordinary Man, qui compte un duo avec Elton John. Post Malone et Travis Scott apparaissent aussi sur ce disque qui repose surtout sur la basse de Duff McKagan (Guns N’ Roses) et la lourde batterie de Chad Smith (Red Hot Chili Peppers).

IMAGE FOURNIE PAR LA PRODUCTION 

Ordinary Man, d’Ozzy Osbourne

Ozzy n’a pas perdu son panache. Sa voix – unique – est là, intacte. Son sens du (mélo)drame aussi. Sauf que cette production léchée, rarement inspirée, fait terriblement « metal adulte contemporain » : c’est sans grandes aspérité et sans surprise. Et le mot « metal » n’est même pas toujours approprié, d’ailleurs.

>>> Extrait d’Under the Graveyard

0:00
 
0:00
 

Qu’Ozzy soit encore debout commande le respect. Ordinary Man n’apporte toutefois pas grand-chose de neuf à sa légende, quand il ne sonne pas carrément daté. Et ce n’est pas la présence de Post Malone qui suffit à le remettre dans le coup.

★★

Rock-metal. Ordinary Man, Ozzy Osbourne, Epic.