(New York) Deborah Dugan, présidente et cheffe de la direction de l’académie responsable des prix Grammy aux États-Unis, a répliqué vendredi à la décision de la placer en congé administratif, annoncée la veille.

Mesfin Fekadu
Associated Press

Dans une déclaration par l’intermédiaire de son avocat, Mme Dugan soutient que ce qui a été rapporté par la Recording Academy était « bien loin » de la réalité. L’académie avait annoncé jeudi soir — 10 jours à peine avant le gala des prix Grammy — que Mme Dugan, en poste depuis six mois seulement, avait été mise en congé à la suite d’une allégation d’inconduite de la part d’un haut responsable de l’organisation.

« Ce qui a été rapporté est bien loin de ce qui doit être raconté », a soutenu vendredi son avocat, Bryan Freedman, dans une déclaration transmise à l’Associated Press. « Lorsque notre capacité à parler ne sera plus restreinte par un contrat de 28 pages et des menaces juridiques, nous exposerons ce qui se passe lorsque vous tenez tête à la Recording Academy, un organisme sans but lucratif public. »

Mme Dugan, ancienne PDG de l’organisation (RED), créée par le chanteur Bono, est devenue la première femme à diriger l’académie des Grammy en août dernier. Le président du conseil de l’Academy Recording, le producteur de musique Harvey Mason fils, qui a notamment travaillé avec Chris Brown et Jennifer Hudson, sera président par intérim et PDG de l’académie.

« À la lumière des préoccupations exprimées au conseil d’administration de la Recording Academy, y compris une allégation formelle d’inconduite d’une femme de la haute direction de la Recording Academy, le conseil a placé la PDG en congé administratif, avec effet immédiat », indiquait jeudi l’organisation dans une déclaration à l’Associated Press. Le conseil a également retenu les services de deux enquêteurs indépendants pour mener des enquêtes sur les allégations.

« Le conseil d’administration a déterminé que cette action était nécessaire pour restaurer la confiance des membres de la Recording Academy, rétablir le moral des employés et permettre de se concentrer sur sa mission de servir tous les créateurs de musique. Le conseil d’administration est déterminé à favoriser un milieu de travail, une industrie musicale et une société sûre, diversifiés et inclusifs. »