Après avoir composé quelques-uns des plus grands succès pop des 20 dernières années, Stephan Moccio vient de sortir coup sur coup deux albums de piano solo, dont un de Noël. Il nous a parlé de ce nouveau tournant, directement de sa demeure californienne.

Josée Lapointe Josée Lapointe
La Presse

Stephan Moccio est franco-ontarien et sa famille maternelle est originaire de Sainte-Foy – c’est là que vit toujours sa mère. Mais si son nom n’est pas si connu ici, le compositeur et pianiste a une réputation plus qu’enviable dans le milieu de la musique, où il a travaillé avec quantité de vedettes.

« Je ne fais pas de la musique pour me faire connaître et je n’ai jamais cherché ça, confie-t-il. Ce que je veux, c’est toucher les gens. L’émotion et la musique, c’est ce qui a toujours passé en premier pour moi. »

Le parcours de Stephan Moccio est impressionnant. Il était déjà un musicien très demandé quand il a travaillé pour la première fois avec Céline Dion. C’était pour A New Day Has Come, au début des années 2000. Son premier grand succès, et depuis, plus rien n’a été pareil pour lui.

Céline a changé ma vie.

Stephan Moccio

« Je lui en serai toujours reconnaissant. Ça m’a ouvert toutes les portes. » Josh Groban, Sarah Brightman, The Weeknd, Miley Cyrus – c’est lui qui a composé la musique de Wrecking Ball –, la chanson thème des Jeux olympiques de Vancouver, la liste est longue.

PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE

Miley Cyrus au Centre Bell en 2014, année de la sortie de Wrecking Ball, dont la musique est signée par Stephan Moccio.

« Des fois, je regarde les noms, j’ai 48 ans, et je me dis : mon Dieu, comment j’ai trouvé le temps pour faire tout ça ? C’est ça qui m’impressionne. Il faut en rire ! Mais je travaille fort, je suis discipliné et je suis passionné par mon travail. Je suis très chanceux de faire ce que j’aime. »

C’est parce que tout le monde voulait travailler avec lui que Stephan Moccio a déménagé à Los Angeles avec sa famille il y a sept ans, question d’être vraiment au cœur de l’action. « Avant, je vivais à Toronto, mais je devais partir toutes les deux semaines. J’avais fait tout ce que je pouvais faire au Canada. »

Malgré tous ses succès, le pianiste continue de ne pas savoir quels sont les ingrédients d’un hit. Le rythme ? La mélodie ? Celui qui a commencé à jouer du piano à l’âge de 3 ans et qui a étudié en piano classique à l’université n’a pas de réponse.

C’est un mélange de science et de magie, un peu de mathématiques balancées avec le talent qu’on a reçu. Quand je m’assois au piano, j’essaie de figurer des sons qui vont bien ensemble et ça marche.

Stephan Moccio

Simplicité

Il y a deux ans, alors qu’il travaillait justement avec Céline Dion sur son nouvel album Courage – dont il a composé la chanson-titre –, Stephan Moccio a ressenti le désir de s’affranchir du monde de la pop. Il a alors décidé de retourner à ses premières amours, le piano solo, et de devenir capitaine de son bateau.

PHOTO FRANÇOIS ROY, ARCHIVES LA PRESSE

Céline Dion au Centre Bell pour sa tournée Courage, en février 2020

« Enregistrer avec Céline, c’est toujours un grand plaisir. Mais toujours être au service des artistes, des compagnies de disques, des gérants… Après un bout de temps, je me suis dit : moi aussi, je suis un artiste. J’écris des chansons que je considère comme mes meilleures, mais on ne les entend jamais à cause de la politique. Alors je suis revenu à quelque chose de plus simple. »

Il a donc lancé à la fin du mois d’août un album de piano néoclassique, Tales of Solace, qui accumule déjà les 65 millions d’écoutes sur les plateformes de musique en continu. En pleine pandémie, il tombait à point.

« Ce n’était pas voulu, car j’avais commencé l’album bien avant. Mais c’est incroyable comment les gens ont besoin de musique douce, instrumentale et introspective en ce moment. Moi, j’en ai besoin en tout cas, c’est comme une thérapie. »

0:00
 
0:00
 

Est-ce que ça veut dire qu’il tourne le dos complètement à la pop ? Si Miley Cyrus l’appelait demain matin pour lui demander de lui écrire une chanson, il ne dirait évidemment pas non. « Surtout Miley, c’est vraiment une artiste spéciale avec une belle voix. Je l’ai vue dernièrement, c’est sûr qu’on va faire quelque chose éventuellement encore. »

En fait, l’idée était surtout pour lui de trouver un équilibre et de moins s’éparpiller. « Pour faire quelque chose de bien, il faut avoir le focus. Des fois, j’ai mal à la tête à toujours essayer de plaire à tout le monde ! »

0:00
 
0:00
 

Malgré tout, les projets ne manquent pas, en tout cas. Stephan Moccio a profité de la pandémie pour composer et composer encore – « Mais ça devient difficile, on est humains et on veut avoir des contacts avec d’autres humains » –, lancera de manière virtuelle chaque vendredi de 2021 des pièces qui figurent sur d’anciens albums, aimerait faire des musiques de film, se dit qu’il repartira en tournée en 2022 « si on est chanceux », et vient de lancer un album de Noël de piano solo, Winter Poems, composé de reprises et de trois pièces originales.

PHOTO TIRÉE DE LA PAGE FACEBOOK DE L’ARTISTE

Stephan Moccio

Peut-être que dans 10 ans, elles seront devenues des classiques et seront connues dans nos cœurs. Je voulais vraiment écrire des mélodies qui font penser à Noël, un de mes temps de l’année favoris.

Stephan Moccio

Il s’ennuie de sa mère, qu’il n’a pas vue depuis plus d’un an – « C’est difficile, ses petits-enfants lui manquent, ce n’est pas l’fun, mais le monde entier vit ça » – et se souvient de ses Noëls au lac Delage avec la famille élargie.

« C’était tellement beau ! Je m’ennuie de la neige. J’ai fait un album introspectif et doux, parce que ce sera un Noël comme ça pour tout le monde. Ça fait un an que je n’ai pas vu ma parenté québécoise, des gens ont perdu des êtres chers cette année, ça ne va pas être le même Noël que chaque année. »

IMAGE FOURNIE PAR STEPHAN MOCCIO

Tales of Solace

Instrumental
Tales of Solace
Stephan Moccio
Universal

IMAGE FOURNIE PAR STEPHAN MOCCIO

Winter Poems

Instrumental
Winter Poems
Stephan Moccio
Universal