(Londres) Le succès Bad Guy, qui a rendu célèbre la jeune chanteuse américaine Billie Eilish, a été la chanson la plus vendue dans le monde sous format numérique, a annoncé mardi la Fédération internationale de l’industrie phonographique (IFPI).

Agence France-Presse

Sortie fin mars 2019, la chanson issue de son premier album à succès When We All Fall Asleep, Where Do We Go ? a atteint l’équivalent de 19,5 millions de ventes en téléchargements, streaming audio et vidéo, a précisé l’IFPI dans un communiqué.

Sous format numérique, Bad Guy fait mieux que Old Town Road du rappeur américain Lil Nas X (18,4 millions de ventes) et Senorita de Camila Cabello et Shawn Mendes (16,1 millions).

Elle s’est également classée en tête des ventes dans 15 pays, selon l’organisation basée à Londres, qui représente l’industrie mondiale de la musique.

« Billie Eilish fait fureur grâce à sa voix incroyable et un son qui défie les genres », a commenté Frances Moore, directrice générale de l’IFPI.

« C’est aussi une artiste qui parle de questions importantes comme la santé mentale dans ses paroles, qui trouvent un écho chez ses fans dans le monde entier », a-t-elle ajouté.

Avec sa voix grave obsédante et son style punk-rock décalé, Billie Eilish incarne à 18 ans un nouveau genre de pop star iconoclaste.

Elle a réalisé le grand chelem aux Grammy Awards fin janvier, décrochant les prix d’« album de l’année », « chanson de l’année » pour Bad Guy, « révélation de l’année » et « enregistrement de l’année ». C’est la plus jeune artiste à avoir raflé la mise dans ces quatre catégories majeures depuis le début de la compétition.

Elle est aussi la plus jeune artiste à avoir enregistré un thème officiel de James Bond, No Time To Die, qui a pulvérisé le record des ventes pour une chanson de la saga au Royaume-Uni.