Après 10 ans de défrichage forcené, Poulet Neige met fin à sa traditionnelle liste de Noël. L’aventure se termine avec un jeu de hasard toujours axé sur la découverte musicale.

Alexandre Vigneault Alexandre Vigneault
La Presse

Ces 10 dernières années, au début du mois de décembre, Poulet Neige avait l’habitude de publier une liste invitant à poser l’oreille hors des sentiers battus. Il s’agissait ni plus ni moins d’un travail d’organisation de contenu effectué tout au long de l’année, au terme de centaines d’heures d’écoute.

Mais voilà, c’est la fin. Pierre Alexandre et Philippe de Bourg, cofondateurs de la fameuse liste, n’ont plus l’énergie de se consacrer à ce défrichage. « On voulait faire une liste [cette année], assure Pierre Alexandre. On n’avait pas envie d’un truc compliqué. C’est lourd à gérer. »

PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE

Pierre Alexandre, cofondateur de la liste musicale Poulet Neige

Pierre Alexandre avoue avoir fantasmé sur l’idée de faire un acte d’autosabotage et de « garrocher » du contenu en ligne. L’idée a fait son chemin, mais s’est transformée en une proposition originale : au lieu d’une liste, Poulet Neige propose une image cliquable, qui mène à des découvertes.

Le concept a quelque chose de ludique : on scrute le dessin, on s’arrête sur un détail ou une couleur, on clique et on est redirigé vers la page Bandcamp d’un artiste. Et si on cherche d’abord une logique dans tout ça, on se rend compte qu’il n’y en a pas. On peut cliquer deux fois sur le même détail sans être redirigé vers le même endroit : la page renvoie de manière aléatoire à l’un des 350 artistes choisis.

« Le truc de base reste : écouter et découvrir des artistes, estime Pierre Alexandre. On a toujours cherché une façon de rediriger les gens, au fond, pour les inciter à écouter autre chose. »

Ce qu’on fait en ce moment, c’est ça : on ouvre des portes qui mènent à des [pages] Bandcamp. On est plus des entremetteurs.

Pierre Alexandre

Loin des mp3

Il n’y a pas que l’énergie et les ressources financières qui manquent aux gars de Poulet Neige pour poursuivre ce travail. Le contexte a beaucoup changé depuis le lancement de la première liste, il y a 10 ans. « On s’est un peu adaptés aux changements de l’industrie. Il y a 10 ans, c’était vraiment basé sur le téléchargement de mp3, rappelle Pierre Alexandre. C’est devenu moins pertinent. »

La diffusion de musique en continu (streaming) a en effet chamboulé les pratiques. Posséder ce qu’on écoute – même sur support numérique – est une habitude qui se perd. Pierre Alexandre reconnaît que la liste Poulet Neige pourrait ultimement prendre la forme d’une liste Spotify… projet dans lequel il n’a pas l’intention de s’embarquer.

On redirige les gens vers des albums complets, comme on l’a toujours fait.

Pierre Alexandre, soulignant l’une des valeurs de son collègue Philippe de Bourg et lui

« Et ce qu’on fait est plus underground que Spotify. C’est quand même une niche. » Et s’il croit que l’organisation de contenu demeure pertinente de nos jours, il laisse volontiers à d’autres l’occasion de jouer ce rôle.

Pierre Alexandre se réjouit de finir l’aventure sur une note ludique. Et de pouvoir se consacrer à sa propre musique. « Ça va faire du bien de ne plus écouter 500 bands par année et de tout connaître, dit-il. Ça va faire du bien d’avoir de l’espace dans ma tête pour autre chose. »

Consultez la liste de Noël de Poulet Neige : https://www.listedenoel.ca/