L'auteur-compositeur-interprète Mario Chenart est mort samedi à l'âge de 57 ans d'un cancer. Artiste humble et discret, l'homme originaire de Lévis aura laissé sa marque dans le milieu de la chanson francophone.

JOSÉE LAPOINTE LA PRESSE

Lauréat du Festival de Granby en 1990 et du Prix de la francophonie canadienne en 1999, récipiendaire du Félix de l'auteur-compositeur-interprète de l'année en 1997 pour son album Boucler le siècle, Mario Chenart était aussi un formateur et pédagogue dans l'âme. Il a par exemple longtemps été directeur artistique du Gala de la chanson de Caraquet, où il a enseigné entre autres à Jean-François Breau, Annie Blanchard et Lisa LeBlanc.

«Mario a eu un très grand impact sur la carrière de plusieurs jeunes artistes, a d'ailleurs écrit sur sa page Facebook la gérante d'artistes Carol Doucet. Toute l'industrie de la musique francophone du pays pleure sa mort.»

Mario Chenart s'est également beaucoup impliqué pour les droits d'auteurs, entre autres à la

Société professionnelle des auteurs et compositeurs du Québec, dont il a été le président de 2007 à 2012.

Plusieurs artistes, dont Luc de Larochellière, Sylvie Paquette et Laurence Jalbert, qui avait repris en 2000 sa chanson Quand t'as parlé d'un enfant, ont souligné la disparition de Mario Chenart.

«Mario était un ami, un compagnon de musique, un pédagogue et un humain extraordinaire, a écrit Nelson Minville sur sa page Facebook. Pendant plus de 20 ans, il s'est impliqué dans les organismes de défense du droit d'auteur. La SPACQ, la SOCAN, Artisti... À Joëlle, ses enfants, sa famille et à tous ceux qui l'ont connu ou côtoyé, j'offre mes sincères condoléances.»