La fin de l’été amènera dans la métropole la figure légendaire de l’avant-garde musicale Laurie Anderson — cinq décennies de création au compteur ! –, qui se produira au Rialto avec le saxophoniste Colin Stetson et la violoncelliste Rebecca Foon dans le cadre de Pop Montréal.

Frédéric Murphy
Frédéric Murphy La Presse

Pour ses 18 ans, le festival recevra également, fin septembre, la visite du tout aussi mythique crooner rock australien Nick Cave, qui parlera de sa musique devant ses fidèles réunis à l’église Saint-Jean-Baptiste — à guichets fermés, déjà.

La première flopée de noms annoncée aujourd’hui par l’équipe de Pop Montréal comprend plusieurs chanteuses plébiscitées par la critique (Weyes Blood, Aldous Harding, Torres et Tirzah) et des créateurs excitants venus de partout dans le monde (les Congolais Kokoko !, les Ivoiriens Jess Sah Bi & Peter, le collectif brésilien Teto Preto, la Tunisienne Emel Mathlouthi, le trio japonais Shonen Knife et les musiciens du désert Tinariwen, entre autres).

Bien ancré dans sa communauté, Pop Montréal conviera également plusieurs gloires d’ici à sa 18e édition, notamment Jessica Moss, Colin Stetson et une collaboration entre Moor Mother et Jerusalem In My Heart.

https://popmontreal.com/fr/