• Accueil > 
  • Arts > 
  • Musique 
  • > Charles Dutoit pourrait perdre son titre de «Grand Montréalais» 
Source ID:; App Source:

Charles Dutoit pourrait perdre son titre de «Grand Montréalais»

Charles Dutoit... (PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Charles Dutoit

PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE

Le chef d'orchestre Charles Dutoit pourrait perdre son titre de « Grand Montréalais ». La mairesse Valérie Plante a manifesté ce matin son « malaise » de savoir l'homme ciblé par des allégations de harcèlement membre de l'Ordre de Montréal. Elle demande aux responsables du programme de réfléchir à un processus pour retirer cet honneur aux gens disgraciés.

Lors d'une réunion de son administration ce matin, la mairesse a indiqué avoir demandé au comité consultatif responsable des nominations à l'Ordre de Montréal de réviser le statut de Charles Dutoit, qui a été nommé Grand Montréalais en 1982. En 2016, celui-ci était même élevé au grade de Commandeur de l'Ordre de Montréal. Mais depuis, le chef d'orchestre a fait l'objet de plaintes en harcèlement, notamment de la part d'anciens musiciens de l'Orchestre symphonique de Montréal, comme le rapportait La Presse, samedi.

« Bien personnellement, je ne crois pas que quelqu'un qui traîne un bagage aussi lourd d'allégations peut se prévaloir de ce titre honorifique », a réagi Valérie Plante ce matin. Elle convie donc les responsables des nominations à l'Ordre de Montréal de « réfléchir à un processus pour traiter les cas comme celui de Charles Dutoit. Il arrive que certaines informations soient rendues publiques et font en sorte qu'une nomination à l'Ordre n'aurait pas eu lieu », a indiqué Valérie Plante.

« Je leur demande de se pencher sur ce cas précis, mais aussi de trouver un mécanisme pour les cas futurs », a dit Valérie Plante. Selon elle, Charles Dutoit n'aurait pas reçu ces honneurs si les allégations le visant avaient été connues.

Une enquête externe a été déclenchée dans la foulée de la publication par l'agence Associated Press du témoignage de dix femmes, dont deux Montréalaises, qui allèguent avoir été victimes d'inconduite sexuelle de la part de M. Dutoit.

Le chef d'orchestre a nié en bloc ces allégations qui n'ont pas été prouvées en cour. Huit orchestres ont rompu depuis décembre leurs liens avec M. Dutoit. D'une décision commune, il s'est aussi retiré plus tôt que prévu de ses fonctions de directeur artistique et chef d'orchestre principal du Royal Philharmonic Orchestra de Londres, en janvier.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer