Source ID:; App Source:

Daft Punk vole la vedette aux Grammy

  • Daft Punk et le producteur Pharell Williams ont raflé le trophée de la meilleure prestation pop par un groupe ou un duo pour le tube «Get Lucky». Le duo électro français a plus tard remporté le prix de l'album de l'année. (Reuters)

    Plein écran

    Daft Punk et le producteur Pharell Williams ont raflé le trophée de la meilleure prestation pop par un groupe ou un duo pour le tube «Get Lucky». Le duo électro français a plus tard remporté le prix de l'album de l'année.

    Reuters

  • 1 / 10
  • «Royals» de la Néo-zélandaise Lorde a été sacré chanson de l'année. (AP)

    Plein écran

    «Royals» de la Néo-zélandaise Lorde a été sacré chanson de l'année.

    AP

  • 2 / 10
  • Performance endiablée de Kendrick Lamar et Imagine Dragons. (Photo MARIO ANZUONI, Reuters)

    Plein écran

    Performance endiablée de Kendrick Lamar et Imagine Dragons.

    Photo MARIO ANZUONI, Reuters

  • 3 / 10
  • Pink a offert une performance digne d'un cirque. Du haut des airs, elle a chanté Try. (Photo MARIO ANZUONI, Reuters)

    Plein écran

    Pink a offert une performance digne d'un cirque. Du haut des airs, elle a chanté Try.

    Photo MARIO ANZUONI, Reuters

  • 4 / 10
  • Taylor Swift déchaînée lors de sa performance. (Photo FREDERIC J. BROWN, AFP)

    Plein écran

    Taylor Swift déchaînée lors de sa performance.

    Photo FREDERIC J. BROWN, AFP

  • 5 / 10
  • Katy Perry a chanté Dark Horse. (Photo MARIO ANZUONI, Reuters)

    Plein écran

    Katy Perry a chanté Dark Horse.

    Photo MARIO ANZUONI, Reuters

  • 6 / 10
  • La jeune Néo-Zélandaise Lorde a interprété son grand succès Royals. (Photo FREDERIC J. BROWN, AFP)

    Plein écran

    La jeune Néo-Zélandaise Lorde a interprété son grand succès Royals.

    Photo FREDERIC J. BROWN, AFP

  • 7 / 10
  • Le duo de rappeurs américains Macklemore & Ryan Lewis a remporté dimanche le trophée de la révélation de l'année. (Photo FREDERIC J. BROWN, AFP)

    Plein écran

    Le duo de rappeurs américains Macklemore & Ryan Lewis a remporté dimanche le trophée de la révélation de l'année.

    Photo FREDERIC J. BROWN, AFP

  • 8 / 10
  • Beyoncé a ouvert la cérémonie en performant Drunk In Love. (Photo MARIO ANZUONI, Reuters)

    Plein écran

    Beyoncé a ouvert la cérémonie en performant Drunk In Love.

    Photo MARIO ANZUONI, Reuters

  • 9 / 10
  • LL Cool J anime le gala qui se tient au Staples Center de Los Angeles. (Photo FREDERIC J. BROWN, AFP)

    Plein écran

    LL Cool J anime le gala qui se tient au Staples Center de Los Angeles.

    Photo FREDERIC J. BROWN, AFP

  • 10 / 10

Tout s'est joué à la toute fin entre Lorde, Macklemore & Ryan Lewis et le duo Daft Punk, au terme d'un gala interminable de près de quatre heures. C'est finalement les deux robots français qui sont sortis grands gagnants du 56e gala des Grammy en raflant le plus prestigieux prix de la soirée. Celui de l'album de l'année pour Random Access Memories.

Daft Punk a remporté le prix de l'enregistrement et de la chanson pop de l'année (catégorie groupe) pour Get Lucky, et celui du meilleur album dance/électronique. Portant leur emblématique casque de robot, Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Christo sont restés muets en allant chercher leurs statuettes. Pharrell a parlé à la place du duo. « J'imagine que la France est très fière », a-t-il déclaré.

Macklemore & Ryan Lewis a obtenu un trophée de plus, mais dans des catégories plus secondaires : meilleur nouvel artiste et trois distinctions dans les catégories rap (meilleurs album, chanson et performance). Dans ses remerciements, le duo a fait l'éloge de l'indépendance. « Nous avons fait cet album sans compagnie de disque », a rappelé Macklemore.

Lorde a remporté le Grammy de la chanson de l'année et de la meilleure chanson pop solo pour son tube Royals. La jeune femme de 17 ans au look gothique ne semblait pas y croire.

Bruno Mars a dédié son trophée du meilleur album pop vocal à sa mère, morte l'an dernier. « Je sais que tu regardes », lui a-t-il dit.

Allaient-ils jouer ensemble ou pas ? Finalement, Ringo Starr a eu droit à un numéro solo avant d'accompagner Paul McCartney à la batterie sur Queenie Eye. Julia Roberts, qui a présenté les légendaires musiciens, a annoncé qu'une émission spéciale en hommage aux Beatles sera diffusée le 9 février, jour du 50e anniversaire du passage du groupe au Ed Sullivan Show.

Paul McCartney a aussi partagé le prix de la meilleure chanson rock avec Dave Grohl, Krist Novoselic et Pat Smear. Ensemble, ils ont écrit Cut Me Some Slack, qui figure sur la BO du documentaire de Dave Grohl, Sound City : Real to Reel.

En plus du prix de la meilleure chanson R & B, Justin Timberlake - absent - a remporté avec Jay Z - qui se produisait au Centre Bell deux jours plus tôt - le prix de la meilleure collaboration rap pour Holy Grail.

Trop de numéros

Comme chaque année, l'animation de LL Cool J était accessoire et les trop nombreux numéros ont oscillé entre le meilleur et le pire. La surprise de la soirée, Madonna, a finalement chanté Open Your Heart tout juste après Macklemore qui a entonné Same Love. Ils ont servi de témoins aux 34 couples (gais, hétérosexuels et interraciaux) que la célébrante Queen Latifah a unis en direct par les liens sacrés du mariage.

Trois heures plus tôt, lors du numéro d'ouverture du gala, Beyoncé a interprété Drunk in Love (avec un peu de lypsinc ?), légèrement vêtue d'un justaucorps noir transparent. Jay Z est venu la rejoindre et le couple a dansé suavement.

Pour l'une de ses premières prestations médiatiques majeures, Lorde a passé le test avec une interprétation sans faille de Royals. Croisons-nous les doigts pour qu'elle se produise à Montréal bientôt.

Katy Perry semblait pour sa part avoir déniché son costume de sorcière chez Dollarama. Sa prestation gothique était passablement ratée, tout comme le numéro de Robin Thicke avec Chicago.

À l'inverse, P!nk a donné une performance de tissu aérien touchante et renversante. De voir Pharrell Williams et Daft Punk réunis avec Stevie Wonder était aussi mémorable. Tout le monde dansait dans la salle.

Un premier Grammy pour Led Zeppelin

Étonnamment, Led Zeppelin a remporté son tout premier trophée Grammy dans la catégorie du meilleur album rock. Le gala hors d'ondes a aussi récompensé Michael Bublé (pop vocal traditionnel), Ziggy Marley (reggae), Stephen Colbert (spoken word) et les Gypsie Kings ex aequo avec Ladysmith Black Mambazo (world).

Comme prévu, Vampire Weekend est reparti avec le trophée du meilleur album alternatif, devant David Bowie, The National, Tame Impala et Neko Case.

Soulignons que la chanteuse montréalaise Jennifer Gasoi s'est distinguée dans la catégorie du meilleur album de musique pour enfants. Quant à Zachary Richard, il peut être fier de sa nomination dans la catégorie du meilleur album roots régional pour son disque Le Fou, même si le trophée lui a échappé.

Le prix du réalisateur de l'année est allé à Pharrell Williams. Il avait de la compétition avec les nominations de Dr Luke, Jeff Tweedy, Rob Cavallo et Ariel Rechtshaid. Les noms de ces messieurs figurent dans les crédits de plusieurs tubes des dernières années.

Défait dans cinq catégories, le rappeur canadien Drake fut l'un des grands perdants de la soirée.

Contrairement aux American Music Awards, le choix des gagnants de la cérémonie des Grammy est basé sur le vote des membres de l'industrie, et non sur le succès populaire et le vote du public.

De voir un groupe électro de la France, un duo de rappeurs indépendant et une jeune chanteuse néo-zélandaise dominer le gala est une belle ode à la différence.

Les gagnants

ALBUM DE L'ANNÉE

Random Access Memories, Daft Punk

ENREGISTREMENT DE L'ANNÉE

Get Lucky, Daft Punk

CHANSON DE L'ANNÉE

Royals, Lorde

MEILLEUR NOUVEL ARTISTE

Macklemore & Ryan Lewis

MEILLEUR ALBUM ROCK

Celebration Day, Led Zeppelin

MEILLEUR ALBUM ALTERNATIF

Modern Vampires Of The City, Vampire Weekend

MEILLEUR ALBUM RAP

The Heist, Macklemore & Ryan Lewis

MEILLEUR ALBUM POP VOCAL

Unorthodox Jukebox, Bruno Mars

MEILLEUR ALBUM R & B

Girl On Fire, Alicia Keys

MEILLEUR ALBUM DANCE

Random Access Memories, Daft Punk

Ils, elles ont dit

«Shout Out au Tim Hortons.» - Macklemore sur les ondes de City TV

«[Il faut] traiter les Amérindiens comme de vraies personnes.» - Neil Young, s'adressant au gouvernement canadien sur les ondes de City TV

«Je veux remercier Dieu. Un peu pour ce prix, mais surtout de m'avoir donné ce bel amour de ma vie.» - Jay-Z en regardant Beyoncé dans la salle

«Son succès ne date pas que d'hier. Il repart avec deux Grammy ce soir.» - Julia Roberts avant de présenter Paul McCartney, qui s'est produit avec Ringo Starr

«P!nk remporte toujours le Grammy de la forme physique globale.» -Lena Dunham sur Twitter à propos du numéro très athlétique de P!nk.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Gala des Grammy: prestations, surprises et primeurs

    Musique

    Gala des Grammy: prestations, surprises et primeurs

    Avec Jay Z et Beyoncé qui ont confirmé leur présence au gala des Grammy, les cotes d'écoute de la plus prestigieuse remise de prix de l'industrie... »

  • Daft Punk en pleine lumière aux Grammy

    Musique

    Daft Punk en pleine lumière aux Grammy

    Nommé dans quatre catégories, le duo électro français Daft Punk fait partie des grands favoris dans la course aux Grammy Awards qui seront remis... »

  • La victoire de Daft Punk saluée en France

    Musique

    La victoire de Daft Punk saluée en France

    Ils portent un casque, sont mystérieux et, soudainement, ils sont devenus la fierté de la France. Le duo Daft Punk a réalisé ce qu'aucun autre groupe... »

la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer