Le chanteur Robin Thicke a demandé vendredi à un juge fédéral de trancher sur une question de plagiat à la suite d'allégations selon lesquelles son succès Blurred Lines reprendrait des éléments de deux autres chansons.

Publié le 16 août 2013
Anthony McCartney ASSOCIATED PRESS

Les avocats de M. Thicke et de ses deux collaborateurs, Pharell Williams et T.I., ont déposé une poursuite judiciaire à Los Angeles afin qu'un magistrat détermine si la pièce copie des chansons composées par Marvin Gaye et George Clinton.

Les plaignants soutiennent dans le document soumis au tribunal qu'ils ont créé Blurred Lines sans plagier d'autres oeuvres.

Selon la poursuite, les détenteurs des droits d'auteur de Got to Give It Up de Marvin Gaye et Sexy Ways de George Clinton ont avisé Robert Thicke, Pharell Williams et T.I. qu'ils avaient utilisé des éléments des deux pièces dans Blurred Lines.

Les représentants de Marvin Gaye auraient affirmé que Blurred Lines et Got to Give It Up avaient un son et une ambiance semblables. Les avocats de Robin Thicke font valoir que la chanson a été produite de façon à évoquer une certaine époque et qu'il ne s'agit pas d'une violation des droits d'auteur.

Blurred Lines en est à sa 10e semaine au sommet du palmarès Billboard Hot 100 et s'est vendue à plus de 4,6 millions d'exemplaires.