Six mois exactement après le terrible séisme du 12 janvier ayant frappé Haïti, la fondation KANPE a été lancée lundi au Festival d'été de Québec. Cette organisation a pour objet de briser le cercle vicieux de la pauvreté chez les familles les plus vulnérables là-bas, en y implantant un modèle de croissance fondé sur l'autonomie des personnes désoeuvrées.

Alain Brunet LA PRESSE

La mission de KANPE a été rendue publique à Québec, étant donné que Régine Chassagne, un des piliers du groupe Arcade Fire, est instigatrice et membre du conseil d'administration de cette fondation. Le groupe Arcade Fire se produisait tard lundi au Festival d'été. La musicienne a lancé cette initiative de concert avec Dominique Anglade, Québécoise d'origine haïtienne dont les parents, Georges et Mireille Anglade, ont perdu la vie lors du tremblement de terre.

«Cette fondation a été le résultat d'un travail amorcé l'année dernière. Les événements du 12 janvier, au cours desquels ont péri plus de 300 000 personnes, ont accéléré le processus de cette fondation», a expliqué Dominique Anglade.

À son tour, Régine Chassagne a raconté ce qu'elle a vécu personnellement à la suie de cette catastrophe naturelle.

«Je devais m'y rendre quelques jours après le 12 janvier et ça a dû être évidemment annulé. Ce fut vraiment difficile pour moi. Vraiment déchirant. Une partie de moi voulait se rendre là-bas, une autre voulait faire des spectacles. Nous étions alors en pleine production. Je me suis dit qu'il valait mieux travailler sur le long terme. Car on avait déjà commencé le travail avec KANPE. J'ai décidé de ne pas m'éparpiller.»

Programme de 18 mois

Plus précisément, KANPE (qui signifie debout en créole) est un programme d'une durée de 18 mois. Ce programme fournit à ces familles démunies les moyens nécessaires pour se sortir de la pauvreté de manière durable. Il s'appuie sur des partenariats avec des organismes reconnus, tels que Partners in Health (santé communautaire) et Fonkoze (microcrédit), et intègre les services offerts à une communauté afin que tous les facteurs contribuant à la pauvreté soient pris en charge en même temps et de façon coordonnée.

«Au lieu de miser isolément sur la nutrition, les éléments spécifiques de santé ou d'éducation, on va faire ça de manière complète et intégrée», a souligné Dominique Anglade.

Une conviction que partage Régine Chassagne : «Ma famille est d'origine haïtienne, ça fait longtemps que je suis intéressée par ce qui se passe en Haïti. Depuis 2005, j'ai été sensibilisée au travail accompli là-bas par l'organisme Partners in Health. J'ai été vraiment impressionnée par l'approche et la qualité des résultats obtenus - que j'ai d'ailleurs pu constater moi-même en 2008 quand j'ai pu visiter les installations cette organisation.»

Zone rurale

Le nouvel organisme humanitaire ne compte pas agir directement à Port-au-Prince mais plutôt en zone rurale : «Nous commençons par le village de Tomonde. Nous allons y déterminer quelles sont les familles les plus démunies, c'est-à-dire celles dont les parents ne travaillent pas, dont les enfants ne vont pas à l'école et sont mal nourris. Ces familles seront accompagnées pendant 18 mois. Je suis allée à Tomonde il y a un mois et demi, nous avons commencé à y travailler», a indiqué Dominique Anglade.

Membre du CA de KANPE, Régine Chassagne a convaincu Arcade Fire de se joindre à la cause.

«Le groupe dont je fais partie me soutient et se montre très intéressé à améliorer la vie en Haïti. Et c'est pour ça que notre spectacle de ce soir contribuera à lancer KANPE en grand.»

Les dons peuvent être faits en ligne sur https://www.kanpe.org/