Source ID:367237; App Source:cedromItem

Bye-bye, Barbara!

À 83 ans, Barbara Walters, véritable icône du... (Photo: Reuters)

Agrandir

À 83 ans, Barbara Walters, véritable icône du journalisme américain, a annoncé officiellement sa retraite.

Photo: Reuters

La nouvelle courait depuis quelques mois mais hier, c'est à The View, l'émission quotidienne qu'elle a créée en 1997, que Barbara Walters a annoncé officiellement sa retraite pour 2014.

Après quelques ennuis de santé, dont une opération à coeur ouvert en 2010, la célèbre intervieweuse a décidé qu'il était temps de tirer sa révérence.

À 83 ans, Barbara Walters est une véritable icône du journalisme américain. Reconnue aujourd'hui pour ses entrevues avec des célébrités - ses émissions spéciales diffusées avant les Oscars font toujours jaser -, elle a fait sa marque comme LA journaliste qui obtenait toujours l'entrevue exclusive que tous les réseaux rêvaient de décrocher.

Barbara Walters a également fracassé le plafond de verre à plusieurs reprises au cours des 50 dernières années. Embauchée comme rédactrice au Today Show en 1961, elle est devenue, quelques mois plus tard, la première femme à coanimer la célèbre émission matinale. Elle a dû se battre pour avoir le droit au titre de coanimatrice. À l'époque, on les appelait les «Today Girls» et elles servaient surtout de faire-valoir aux animateurs masculins.

Quinze ans plus tard, elle était la première femme coanimatrice du bulletin de nouvelles de soirée au réseau ABC. Dans son autobiographie, elle raconte à quel point son coanimateur à World News Tonight, Harry Reasoner, lui a fait la vie dure, refusant même de lui parler hors des ondes. La nouvelle qu'elle avait négocié un salaire d'un million de dollars pour cinq ans ne l'a pas rendue plus populaire auprès de ses confrères, mais elle a fait d'elle un modèle pour les femmes dans le métier.

Mélange des genres

Toujours à ABC, elle a animé et réalisé des entrevues pour l'émission d'affaires publiques 20/20 durant un quart de siècle. Barbara Walters a interviewé tous les présidents américains depuis Richard Nixon. Superficielle pour les uns, as de l'entrevue pour les autres, elle excellait dans l'art de mêler l'important et le futile, le politique et le «people», ce que plusieurs lui ont reproché, l'accusant d'avoir contribué à la «peopolisation» de l'information.

Barbara Walters a déjà interviewé Fidel Castro dans un bateau sur la baie des Cochons, demandé a Boris Elstine s'il buvait trop et à Vladimir Poutine s'il avait déjà commandé une exécution: les deux hommes ont répondu «niet». Dans les années 1970, son entrevue conjointe avec deux ennemis de toujours, le président égyptien Anouar el-Sadate et le premier ministre israélien Menahem Begin, avait fait beaucoup de bruit.

Infatigable malgré les années, c'est encore elle qui, en 1999, a obtenu l'entrevue, que tout le monde convoitait, avec Monica Lewinsky, à l'origine du scandale qui a failli coûter la présidence à Bill Clinton. «Vous avez vraiment montré votre string au président des États-Unis?», a-t-elle demandé à la jeune femme. Avec 74 millions de téléspectateurs, c'est l'entrevue la plus écoutée de l'histoire de la télévision américaine.

Encore des projets

Au fil des ans, Barbara Walters est elle-même devenue une célébrité qui entretenait des liens avec plusieurs personnalités controversées, dont Henry Kissinger, Donald Trump et le président syrien Bashar al-Assad, qu'elle a interviewé en 2011. Éthique? La question s'est posée.

Que ses fans se rassurent, Mme Walters ne quittera pas brutalement les ondes. Elle a annoncé hier toute une année de festivités durant laquelle elle continuera à travailler pour ABC News, participera à l'émission The View (où elle demeure coproductrice associée), animera des émissions spéciales ainsi qu'une rétrospective de sa carrière qui sera présentée en mai prochain. Barbara s'en va, mais à son propre rythme.

Barbara Walters en six dates

1961 : Première femme à animer une émission du matin, le Today Show, au réseau NBC 1976

1976 : Première femme à coanimer le bulletin de nouvelles du soir, World News Tonight, sur les ondes de ABC 1977

1977 : Présentation d'une émission spéciale d'une heure avec Fidel Castro, qui n'a pas accordé d'entrevue à un média américain depuis 16 ans. Barbara Walters, qui a tenté durant deux ans d'obtenir cet entretien, vogue avec le président cubain sur les eaux de la baie des Cochons.

1997 : Barbara Walters crée l'émission The View, encore en ondes aujourd'hui.

1999 : Avec 74 millions de téléspectateurs, son entrevue avec Monica Lewinsky est la plus regardée de l'histoire de la télévision américaine.

2011 : Barbara Walters doit s'excuser à la suite des révélations du Daily Telegraph, qui révèle qu'elle a tenté d'aider une ex-assistante du président syrien Bashar al-Assad qui souhaitait obtenir une place dans une université américaine et un stage à l'émission de Piers Morgan sur les ondes de CNN.




Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer