Gala de Charles Lafortune: les vedettes à l'affiche

Charles Lafortune s'est amusé avec la statue de... (Photo: Olivier Pontbriand, La Presse)

Agrandir

Charles Lafortune s'est amusé avec la statue de cire de Gilbert Rozon, fondateur du festival Juste pour rire, au musée Grévin.

Photo: Olivier Pontbriand, La Presse

Pour son tout premier gala Juste pour rire, Charles Lafortune a pour mission de faire rire le public autour d'une thématique qui lui est assez familière: le vedettariat. Avec ses invités, il reviendra ainsi ce week-end, à la salle Wilfrid-Pelletier, sur les aléas de la célébrité.

Charles Lafortune préfère mettre les spectateurs en garde: le gala Les vedettes, têtes de Turc des Québécois sera tout sauf une succession de personnalités passées sur le gril pendant 100 minutes. Même si Guillaume Wagner ne pourra s'empêcher d'en égratigner quelques-unes!

«Je ne plante personne. On a commencé à penser le gala dans cette veine-là, mais ce n'était pas drôle. Il y a quelque chose qui n'est pas très sain, surtout quand les vedettes visées ne sont pas là. Quand Ricky Gervais roast des célébrités aux Golden Globes, elles sont assises juste devant lui», précise Charles Lafortune.

Alors, à quoi doit-on s'attendre dans ce gala? «Les gens ont envie d'entendre parler du rapport qu'ils entretiennent avec les vedettes», explique l'animateur, qui se lancera donc plutôt dans un numéro qui parlera de sa relation avec son public.

«Je suis une vedette populaire. Au Québec, il n'y a pas de paparazzis, mais il y a un rapport de proximité très fort avec le public. Au Centre Bell, quand je marche dans les couloirs, les gens me touchent et me tapent sur l'épaule», confie Charles Lafortune.

«Je voulais ouvrir une porte sur ce que c'est d'être une personnalité connue ici et revenir sur le rapport que les gens ont avec les vedettes, dans la vie comme sur les réseaux sociaux. Certains n'ont vraiment pas de filtre avec nous!», dit-il.

Ainsi, Philippe Laprise parlera de son entrée dans le vedettariat et des changements apportés par cette nouvelle situation dans sa vie (il est passé d'éducateur à humoriste). Les Denis Drolet feront quant à eux un hommage aux... Denis Drolet! Phil Roy représentera fièrement la relève, et le gala pourra compter sur Véronic DiCaire dans un numéro sur l'émission La voix.

«Véronic a accepté mon invitation et je vais naturellement participer à son numéro. Mon numéro d'ouverture compte d'ailleurs des chanteuses de l'émission à mes côtés», explique l'animateur de la populaire téléréalité musicale.

Charles Lafortune sera épaulé par Éric Belley (producteur des galas Artis et ancien vice-président de Juste pour rire) à la mise en scène et par Dominic Sillon à la sélection de textes (script-édition). Malgré 10 années de LNI à son CV et un réel désir de piloter un jour un gala Juste pour rire, l'animateur a dû faire face au syndrome de l'imposteur.

«Je devais trouver comment faire de l'humour sans être humoriste. J'ai beaucoup d'admiration pour eux. Ils sont on ne peut plus travailleurs autonomes! Au cours des dernières semaines, j'ai rodé des numéros à Sainte-Martine. J'avais 8 pages et j'ai fait 20 minutes. Christian Viau [directeur des galas] m'a lancé: «Je pense que tu es à l'aise!»», conclut Charles Lafortune, l'air satisfait.

_______________________________________________________________________________

À la salle Wilfrid-Pelletier samedi, 18h30 et 21h30 et dimanche, 18h30 et 21h30.

Les hauts et les bas du vedettariat selon Charles Lafortune

Les hauts

C'est par rapport au handicap de mon fils. Les gens me reconnaissent et savent qu'il est autiste. Alors ils sont très conciliants. J'en parle d'ailleurs dans mon gala. Je vais plonger les gens dans le malaise et aller assez loin!

Les bas

Au Québec, si tu es connu, tu ne peux pas envoyer promener quelqu'un! Un jour, aux États-Unis, je suis entré dans un magasin et mon fils est parti à courir en criant. Une dame m'a regardé de travers en me disant: «Est-ce que votre fils pourrait se calmer?» Je lui ai alors dit qu'il était autiste. Elle m'a regardé en me lançant: «Oui, et puis?» Je l'ai vraiment envoyée balader sèchement! Ça m'a fait du bien. Je n'aurais jamais pu faire ça ici!




la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer