Le premier spectacle permanent du Cirque du Soleil au Canada pourrait voir le jour à Toronto plutôt qu'à Montréal.

Mis à jour le 25 oct. 2012
Jean Siag LA PRESSE

MGM Resorts International, partenaire privilégié du Cirque du Soleil à Las Vegas, a entrepris des démarches pour construire et gérer un casino dans la Ville reine. L'hôtel-casino de 1000 chambres aurait sa salle de spectacle, suivant le modèle de plusieurs de ses complexes de divertissement aux États-Unis. Et cette salle serait gérée par le Cirque du Soleil.

La nouvelle a été confirmée par la porte-parole du Cirque du Soleil, Chantal Côté. «Oui, nous avons accepté d'être le fournisseur de contenu de divertissement de MGM dans son projet de casino à Toronto, nous a-t-elle dit. Mais rien n'est encore fait. C'est MGM qui a initié le projet et qui mène les discussions. Nous ne sommes qu'un partenaire.»

L'Ontario Lottery and Gaming Corporation (OLG), le pendant de Loto-Québec, a annoncé en mars dernier son intention de construire un nouveau casino au centre-ville de Toronto. Dans un communiqué publié récemment, le président de l'agence gouvernementale, Paul Godfrey, estime que ce projet pourrait augmenter sa contribution annuelle au gouvernement de 1,3 milliard. L'espace consacré aux jeux de hasard représenterait moins de 10% de la superficie du complexe.

Le projet du géant MGM, qui gère au moins 14 des plus luxueux hôtels-casinos de Las Vegas, s'inscrit donc dans le cadre d'un appel d'offres lancé par l'OLG à la suite de cette annonce. Le vice-président des affaires publiques chez MGM, Alan Feldman, a confirmé au Toronto Star son souhait de s'installer dans la Ville reine, plus précisément à la place Exhibition, près du bord de l'eau. Il évalue son projet d'hôtel-casino de 1000 chambres à 4 milliards. Le Casino, selon lui, va créer au moins 8000 emplois.

Outre le groupe MGM, Caesars Entertainment Corp, qui gère le Caesars Palace, aurait également soumis une proposition. Au début du mois d'octobre, le groupe immobilier Oxford a annoncé son intention d'investir 3 milliards dans la construction d'un complexe de divertissement, comprenant aussi un hôtel et un casino. L'Ontario Lottery and Gaming Corporation, qui doit maintenant examiner les offres, a demandé à la Ville de Toronto de se prononcer sur le projet de casino d'ici février 2013.

Camouflet pour Montréal

On se souvient qu'au début des années 2000, Loto-Québec avait prévu déménager son casino de l'île Sainte-Hélène au quartier Pointe-Saint-Charles, près du bassin Peel. Le Cirque du Soleil s'était alors associé au projet de 1, 2 milliard de Loto-Québec pour gérer la salle de spectacle du futur Centre récréotouristique.

Mais au printemps 2006, à la suite de la publication du rapport Coulombe, qui invitait les promoteurs à retourner à leur table à dessin, le Cirque a annoncé son retrait du projet. À la suite de cet épisode, le PDG Daniel Lamarre a affirmé qu'il n'y aurait jamais à Montréal de salle de spectacle permanente et que la décision du Cirque, après l'échec du projet de Loto-Québec, était «irrévocable». Il s'agissait, selon lui, «d'un rendez-vous manqué».

La direction du Cirque a-t-elle toujours le même point de vue sur la question? «Absolument, répond Chantal Côté. On ne reviendra pas là-dessus. Il n'y a pas à Montréal suffisamment d'activité touristique et de population pour qu'un tel projet soit rentable.»