(Londres) Kevin Spacey « nie vigoureusement » les accusations d’agression sexuelle qui pèsent contre lui à Londres, a déclaré jeudi l’un de ses avocats au moment où le célèbre acteur devait se présenter en cour pour faire face à cinq chefs d’accusation concernant trois victimes.

Publié le 16 juin
Associated Press

Les photographes et les caméras de télévision ont assailli l’accusé de 62 ans à son arrivée à la Cour des magistrats de Westminster, à Londres, pour son enquête préliminaire.

Durant l’audience d’une trentaine de minutes, M. Spacey était assis dans le box vitré. Il s’est levé pour prononcer son nom complet — Kevin Spacey Fowler — ainsi que sa date de naissance et son adresse londonienne.

Il n’a pas eu à formuler de plaidoyer, mais son avocat Patrick Gibbs a déclaré que son client « nie vigoureusement toute criminalité ».

Le juge en chef adjoint, Tan Ikram, a accordé une liberté sans condition à M. Spacey dans l’attente de sa prochaine comparution en cour prévue le 14 juillet. À ce moment, il devrait soumettre un plaidoyer de culpabilité ou de non-culpabilité au tribunal.

L’ancienne vedette de la série House of Cards est accusée de quatre chefs d’agression sexuelle et un autre d’avoir forcé une personne à participer à une relation sexuelle avec pénétration sans son consentement.

Les faits allégués se seraient déroulés à Londres entre mars 2005 et août 2008. Un autre incident se serait produit dans l’ouest de l’Angleterre en avril 2013. Les victimes sont aujourd’hui âgées de la trentaine et de la quarantaine.

Dans une déclaration publiée le mois dernier, Kevin Spacey a promis qu’il se déplacerait à Londres pour faire face aux accusations qui pèsent contre lui et a dit être persuadé de pouvoir « prouver [son] innocence ».

L’accusé avait été interrogé par des enquêteurs britanniques en 2019 au sujet des dénonciations de plusieurs hommes qui soutenaient avoir été agressés. Le double oscarisé a dirigé le théâtre Old Vic, à Londres, de 2004 à 2015.