L’acteur Elliot Page, vedette de la série The Umbrella Academy, a accordé au magazine Time sa première entrevue depuis qu’il a dévoilé sa transidentité. Le reportage, dans lequel il dévoile notamment l’enthousiasme renouvelé avec lequel il aborde son métier, fait la une du magazine, sept ans après celui consacré à l’actrice trans Laverne Cox.

Alexandre Vigneault
La Presse

« J’anticipais de recevoir beaucoup de support et d’amour et une masse de haine et de transphobie, dit l’acteur, au sujet de coming out, le 1er décembre dernier. C’est essentiellement ce qui s’est passé. »

L’acteur de 34 ans raconte au cours de cet entretien sa trajectoire intime, son envie très forte d’être un garçon alors qu’il était enfant et combien ses débuts comme comédien, dans des rôles de filles, lui ont pesé. Avec les années, la pression est devenue intenable.

Elliot Page se dit aussi plein de gratitude de s’être rendu jusqu’ici dans sa vie, ce qui laisse entrevoir la détresse profonde dans laquelle il a été plongé. Le reportage du Time révèle notamment qu’à l’époque où il a tourné Inception et X-Men : The Last Stand, il souffrait de dépression et d’attaques de panique.

L’isolement forcé provoqué par la pandémie a joué un rôle, dit-il, dans le cheminement qui a mené à son dévoilement, qui demeure « un work in progress », précise-t-il toutefois, dans le long reportage publié dans l’édition du magazine Time datée du 29 mars.

Elliot Page tourne actuellement la troisième saison de la série The Umbrella Academy. Signalons que Netflix, qui produit l’émission, a proposé à l’acteur de changer son nom dans le générique le jour même où il a annoncé sa transidentité. Il s’affiche depuis avec le prénom Elliot, qu’il a « toujours aimé », et qui est aussi celui du personnage principal d’un film qui l’a beaucoup marqué lorsqu’il était enfant : E.T.