(New York) Bruce Springsteen avait surpris dimanche en apparaissant pour la première fois dans une publicité pour voiture lors du Super Bowl. Mercredi, elle a été retirée, après qu’il a été confirmé que le chanteur avait été arrêté mi-novembre pour conduite en état d’ébriété dans un parc du New Jersey.

Agence France-Presse

Une porte-parole du parc de Sandy Hook, sur la côte du New Jersey, a confirmé à l’AFP que le « boss » avait été interpellé le 14 novembre et avait écopé de trois citations pour conduite en état d’ébriété, conduite dangereuse, et consommation d’alcool dans un lieu où c’est interdit.

Le musicien de 71 ans, originaire du New Jersey, s’est montré « coopératif » lors de son interpellation, a-t-elle ajouté.  

Selon le procureur fédéral du New Jersey, Bruce Springsteen devrait comparaître devant un tribunal, par téléconférence, « probablement vers la fin du mois ».  

Habituellement peu porté sur la publicité, le chanteur était apparu dimanche dans un message pour le constructeur automobile Jeep diffusé lors de la retransmission du Super Bowl. Traversant les grandes étendues du Midwest, il disait voir « l’espoir, sur la route » et appelait les Américains à surmonter leurs divisions, une des nombreuses publicités à message de la soirée.

Après la diffusion des informations sur son interpellation, la marque de voitures a cependant décidé de retirer la publicité de deux minutes.  

« Il serait inapproprié pour nous de commenter une affaire que nous venons juste d’apprendre et que nous ne pouvons pas confirmer », a indiqué une porte-parole de Stellantis, qui possède Jeep, sur la chaîne CNBC. « Mais il est aussi juste que nous marquions une pause dans notre publicité jusqu’à ce que les véritables faits soient établis ».

Le chanteur n’a pas fait immédiatement de commentaire. La publicité figurait toujours sur son compte Twitter mercredi soir.