Alex Nevsky et Stéphanie Boulay, l'aînée des Sœurs Boulay, ont annoncé aujourd’hui dans une déclaration commune, publiée chacun sur leur compte Instagram, avoir « fait la paix ».

Josée Lapointe Josée Lapointe
La Presse

Cette annonce identique, dans laquelle seul le nom est changé dans les deux publications, arrive cinq mois après que le chanteur ait fait des excuses publiques en admettant avoir eu des comportements déplacés envers des femmes. C’est un courriel écrit par son ex-copine Stéphanie Boulay (pas nommée alors), qui décrivait « la relation abusive » dans laquelle elle avait passé deux années avec lui, qui lui avait ouvert les yeux, écrivait-il.

Dans les jours qui ont suivi, Stéphanie Boulay avait reproché à Alex Nevsky d’avoir rendu son témoignage public sans son consentement, et quelques jours plus tard, la maison de disque Musicor a coupé les ponts temporairement avec Alex Nevsky. Puis Les Sœurs Boulay, très touchées par le mouvement de dénonciation — leur maison de disque Dare to Care, qu’elles ont quitté depuis, a été aussi prise dans la tourmente cet été — ont interrompu leurs activités en septembre.

PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, ARCHIVES LA PRESSE

Stéphanie Boulay

Depuis juillet, Alex Nevsky et Stéphanie Boulay disent avoir « tenté de défaire les nœuds, apaiser les blessures et d’entreprendre, ensemble, une démarche réparatrice », écrivent-ils.

« C’est difficile de le faire, parfois même impossible, mais nous avons réussi à nous parler. Nos échanges ont été constructifs et nous sommes aujourd’hui prêts à déclarer que nous avons fait la paix. »

Tous deux disent espérer contribuer à la discussion déjà entamée « sur les rapports de pouvoir et les rapports hommes-femmes », s’engagent « à tout faire pour lutter contre les violences, quelles qu’elles soient », et se souhaitent « un chemin harmonieux » pour la suite de leur carrière et de leurs vies.