(Los Angeles) Ron Jeremy, 67 ans et acteur vedette de films pornographiques, a été accusé du viol de trois femmes et d’agression sexuelle sur une quatrième victime, ont annoncé mardi les services de la procureure de Los Angeles.

Agence France-Presse

Ron Jeremy, qui a à son actif plus de 2000 films X depuis la fin des années 1970, faisait de longue date l’objet de telles accusations au sein de la profession et avait été tenu à l’écart de différents évènements ces dernières années.

Selon un communiqué des services du procureur de Los Angeles, l’acteur a été officiellement accusé de quatre agressions distinctes qui auraient été commises entre 2014 et 2019.

Un viol aurait été commis en 2014 à son domicile de Los Angeles, les trois autres cas dans un bar d’Hollywood, entre 2017 et 2019.

Les plaignantes sont âgées de 25 à 46 ans et leur anonymat a été préservé par les services de la procureure Jacky Lacey, qui ont renoncé à poursuivre Ron Jeremy pour un cinquième cas remontant à 2016, faute d’éléments suffisants.

L’avocat de Ron Jeremy a assuré à l’AFP que ces accusations étaient une « surprise » et les a démenties en bloc.

« Ce n’est pas un violeur », a déclaré Stuart Goldfarb. « Ron, au fil des années et en raison de ce qu’il est, a été le partenaire de plus de 4000 femmes […] Les femmes se jettent sur lui », a affirmé l’avocat.

S’il est reconnu coupable, Ron Jeremy, qui est apparu pour la première fois devant le tribunal mardi et a été placé en détention avant son inculpation plus tard dans la semaine, pourrait finir sa vie en prison.

Il est le dernier en date des grands noms de l’industrie du divertissement à se retrouver aux prises avec la justice de Los Angeles pour des abus sexuels depuis l’apparition du mouvement #metoo contre les violences faites aux femmes en 2017.

Au total, l’équipe spécialement mise sur pied par la procureure de Los Angeles pour enquêter sur les crimes sexuels à Hollywood s’est intéressée à une vingtaine de suspects potentiels.

Parmi eux figure le magnat déchu Harvey Weinstein, condamné à 23 ans de prison à New York, mais qui est parallèlement accusé d’abus sur trois autres femmes à Los Angeles.

Producteur et agent de vedettes, David Guillod a quant à lui été inculpé lundi pour harcèlement sexuel, enlèvement et viol après avoir été accusé par quatre femmes. Les poursuites sont instruites à Santa Barbara, mais l’enquête a été menée en collaboration avec la cellule de crise de Los Angeles.