Le Palais des Congrès vient d’inaugurer sa deuxième exposition immersive, sur le thème cette fois de la relaxation, de l’énergisation, et de la reconnexion. Objectif avoué et bienvenu : le bien-être.

Silvia Galipeau
Silvia Galipeau La Presse

Baptisée Recharger/Unwind, l’expo présente ici dix œuvres de grands noms de l’art numérique de la scène internationale, notamment Sabrina Ratté (du Canada), Nohlab (Turquie), Maotik (France), Odaibe (Pologne), Julius Horsthuis (Pays-Bas), ou Alex Le Guillou (France).

Ouverte au public dès jeudi, cette nouvelle exposition déambulatoire se veut multisensorielle et stimulante, présentant à la fois des simulations d’écosystèmes, de la poésie florale, ou encore un hommage aux marées.

Les trois salles plongent le spectateur dans trois ambiances distinctes, quoiqu’organiques : d’abord la détente, puis la vitalité, et enfin, la reconnexion. Un parcours bien ancré dans l’air du temps, d’ailleurs : « À l’aube du retour à une normalité qui a été perturbée depuis plus d’un an et dans un contexte générateur d’incertitudes et de stress, la programmation a été pensée pour être vécue comme un instant suspendu qui parle aux sens et qui fait du bien » explique, par voie de communiqué, Nicolas Lassonde, cofondateur d’OASIS immersion.

Rappelons qu’il s’agit ici de la plus grande destination immersive intérieure au pays, installée de façon permanente au centre-ville de Montréal. Durée suggérée : 75 minutes. À partir de 19 $.

Réservez vos billets sur Ticketpro